7 septembre 2017
Cure de jouvence à la piscine Laurier
Une plage urbaine… sans sable!
Par: Jean-Luc Lorry
Sur la photo, dans l’ordre habituel, David Bousquet, conseiller dans le district Sacré-Cœur; Jean-Yves Duclos, ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social; Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe; Brigitte Sansoucy, députée de Saint-Hyacinthe Bagot et Gaétan Brousseau, directeur par intérim du bureau d’affaires à l’Agence de développement économique du Canada. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sur la photo, dans l’ordre habituel, David Bousquet, conseiller dans le district Sacré-Cœur; Jean-Yves Duclos, ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social; Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe; Brigitte Sansoucy, députée de Saint-Hyacinthe Bagot et Gaétan Brousseau, directeur par intérim du bureau d’affaires à l’Agence de développement économique du Canada. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sur la photo, dans l’ordre habituel, David Bousquet, conseiller dans le district Sacré-Cœur; Jean-Yves Duclos, ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social; Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe; Brigitte Sansoucy, députée de Saint-Hyacinthe Bagot et Gaétan Brousseau, directeur par intérim du bureau d’affaires à l’Agence de développement économique du Canada. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sur la photo, dans l’ordre habituel, David Bousquet, conseiller dans le district Sacré-Cœur; Jean-Yves Duclos, ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social; Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe; Brigitte Sansoucy, députée de Saint-Hyacinthe Bagot et Gaétan Brousseau, directeur par intérim du bureau d’affaires à l’Agence de développement économique du Canada. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Une plage urbaine... sans sable!

Une plage urbaine... sans sable!

Datant de 1930, la piscine Laurier s’offrira une cure de jouvence en plus d’être agrémentée d’une plage urbaine ou seul du sable fin manquera au décor.

publicité

La Ville de Saint-Hyacinthe a prévu pour ce projet un budget de 1,2 M$ dont une contribution de 500 000 $ de l’Agence de développement économique du Canada. Cette aide financière du palier fédéral s’inscrit dans le cadre d’un programme mis sur pied pour souligner le 150e anniversaire du pays.
Les travaux de réfection consisteront à réparer et à remettre en état les dalles de béton formant le bassin.
Pour agrémenter la venue des familles à cette piscine extérieure, la Ville va aménager des jeux d’eau, des parasols, des tables à pique-nique et des chaises longues.
Imitation sable
Il n’y aura pas de sable sur la plage de la piscine Laurier pour éviter des problèmes de filtration d’eau.
Il a été décidé de teindre le béton de plusieurs sections qui seront aménagées autour du bassin pour imiter le sable d’une plage.
La piscine Laurier perdra sa forme d’origine ovale pour permettra la réalisation d’une avancée où des chaises longues seront installées.
Pour offrir aux utilisateurs un espace plus important de verdure avec des zones ombragées, une portion du parc du Bois des Pins, voisin de la piscine Laurier, sera intégrée à la future plage urbaine.
« L’aménagement de la plage urbaine rendra la piscine Laurier encore plus attrayante, fonctionnelle et sécuritaire », a mentionné Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe.
À l’instar du futur stationnement du parc Les Salines, la Ville a confié le mandat des plans à la firme Conception paysage de Sainte-Julie.
« Je suis heureux de voir que les résidents de Saint-Hyacinthe bénéficieront de ces travaux d’amélioration à la piscine Laurier, une infrastructure qui fait partie du patrimoine de la ville », a déclaré Jean-Yves Duclos, ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du développement social.
Les travaux sont à la veille de commencer. Ceux-ci devraient être terminés pour la fin de l’année.

image