9 janvier 2020
Pour le spectacle C’est si bon… de danser! de Claude Saucier
Une première collaboration entre le Centre des arts et le Centre de congrès
Par: Maxime Prévost Durand

Les années 40 et 50 revivront au Centre de congrès de Saint-Hyacinthe pour le spectacle C’est si bon… de danser! de Claude Saucier, présenté par le Centre des arts Juliette-Lassonde. Photo gracieuseté

Un spectacle diffusé par le Centre des arts Juliette-Lassonde (CAJL) sera présenté pour la première fois au Centre de congrès de Saint-Hyacinthe, à l’été. Cette nouvelle collaboration permettra d’accueillir en sol maskoutain le spectacle C’est si bon… de danser! de Claude Saucier, mettant en vedette un orchestre de 18 musiciens, en plus des interprètes Kim Richardson et Marc Hervieux.

Publicité
Activer le son

Dans une ambiance digne des grandes salles de bal, les spectateurs pourront ainsi se laisser porter par les airs des grands classiques des années 40 et 50 dans le cadre de deux soirées, les 21 et 22 août, alors qu’un grand plancher de danse sera aménagé spécialement pour l’occasion. Le vétéran animateur de radio Claude Saucier agira en tant que maître de cérémonie afin de transposer sur scène le concept de l’émission C’est si bon… qu’il anime à ICI Musique.

« Je voulais vraiment avoir ce show-là à Saint-Hyacinthe, mais il sera généralement présenté dans les casinos (Montréal et Lac-Leamy) et au Capitole de Québec. On ne pouvait pas l’accueillir dans notre salle [puisque le concept ne s’y prête pas], mais on a trouvé une façon de l’avoir quand même ici en allant au Centre de congrès. Ce sera une formule assez exclusive dans la région pour ce spectacle », a mentionné le directeur général et artistique du CAJL, Jean-Sylvain Bourdelais, dans un entretien avec LE COURRIER.

Ce sera la première fois depuis que la Société de diffusion de Saint-Hyacinthe est installée au CAJL qu’elle sortira du centre-ville maskoutain pour la présentation d’un spectacle.

« C’est un projet pilote, autant pour eux [le Centre de congrès] que pour nous, a poursuivi M. Bourdelais. Je trouve ça le fun parce qu’il y a une volonté commune de mieux collaborer ensemble. Ils ont un lieu super pour un type d’événement et nous avons l’expertise pour amener le talent. »

Le directeur général du Centre de congrès, Michel Douville, et son directeur des ventes, Dany Boulette, ont fait preuve d’une grande ouverture lorsque le projet leur a été présenté et ils ont aidé l’équipe du Centre des arts afin que tout soit mis en place, a témoigné M. Bourdelais.

Grâce aux commodités du Centre de congrès, un forfait souper-spectacle sera proposé en plus des billets réguliers pour la soirée, une option qui n’est pas habituellement offerte dans le cadre de spectacles au Centre des arts Juliette-Lassonde.

Il pourrait s’agir de la première de nombreuses autres collaborations à venir entre les deux parties. « C’est à souhaiter, a soutenu Jean-Sylvain Bourdelais. Je crois que c’est une belle collaboration pour la région. Il y a un objectif là-dedans qui est d’essayer d’amener encore plus de gens de l’extérieur de Saint-Hyacinthe à venir découvrir notre ville. Il fallait seulement trouver quoi cibler comme projet. »

image