15 février 2018
Usine Liberté
Une première convention collective au goût des travailleurs
Par: Jean-Luc Lorry
Les 185 employés syndiqués de l’usine Liberté de Saint-Hyacinthe débutent l’année 2018 avec une première convention collective.   Photothèque | Le Courrier ©

Les 185 employés syndiqués de l’usine Liberté de Saint-Hyacinthe débutent l’année 2018 avec une première convention collective. Photothèque | Le Courrier ©

Le travail et l’emploi des 185 travailleurs syndiqués de l’usine Liberté de Saint-Hyacinthe sont régis depuis peu par une convention collective. Dernièrement, les employés ont voté à 92 % pour l’application de ce premier contrat de travail.

publicité

Cette usine qui appartient au géant américain General Mills fabrique une large gamme de yogourts de marque Liberté et Yoplait (propriété à 51 % de General Mills et à 49 % de la coopérative laitière française Sodiaal).
Depuis avril 2017, les employés affectés à la production sont syndiqués auprès des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) section locale 1991-P.
« Cette convention collective représente une très bonne nouvelle!, se réjouit Yves Dupont, conseiller syndical aux TUAC et porte-parole à la table de négociation. Comme syndicat, nous avons atteint nos objectifs. »
Hausse salariale
Parmi les principaux gains obtenus, les travailleurs verront bonifier leur taux horaire de 5,50 $ sur une période de trois ans.
Plus précisément, une augmentation de 2,25 $ / heure est appliquée depuis le 1er janvier. Par la suite, les employés obtiendront une bonification de 1,50 $ / heure au 1er janvier 2019, puis une hausse de 1,75 $ / heure au 1er janvier 2020. Le salaire moyen se situe entre 27 et 28 $ de l’heure.
Les travailleurs bénéficient également d’un régime de retraite dont l’employeur versera jusqu’à 6 % du salaire.
Comme autres avantages, une 5e semaine de congés payés est accordée après 14 ans d’ancienneté et une 6e après 19 ans de bons et loyaux services.
« Les négociations ont commencé en août. Nous avons signé une entente de principe le 15 décembre après 25 rencontres de négociation », précise M. Dupont.
Les parties syndicale et patronale se sont entendues sur une convention collective d’une durée de trois ans qui viendra à échéance le 24 janvier 2021.
Agrandissement en cours
Parallèlement aux négociations avec ses employés, la direction de l’usine a débuté en 2017 des travaux d’agrandissement de près de 5 000 pieds carrés. Ces travaux toujours en cours permettront l’installation de nouveaux équipements de production comme l’ajout de nouveaux silos. À terme, l’usine occupera une superficie d’environ 100 000 pieds carrés. L’usine Liberté de Saint-Hyacinthe compte aujourd’hui 235 employés incluant les cadres et le personnel de bureau.

image