24 mai 2018
Une première édition réussie pour le Duathlon Jefo-BJSC
Par: Maxime Prévost Durand
Près de 650 participants, jeunes et moins jeunes, ont bougé dans le cadre de cette première édition du Duathlon Jefo-BJSC.

Près de 650 participants, jeunes et moins jeunes, ont bougé dans le cadre de cette première édition du Duathlon Jefo-BJSC.

Pour sa première édition, le Duathlon Jefo-BJSC peut dire mission accomplie. Jeunes et moins jeunes ont répondu à l’appel et l’activité a réussi à attirer tout près de 650 participants pour les différentes épreuves présentées sur le site de l’entreprise Jefo le 19 mai. 

publicité

Le ciel a tenu le coup même s’il se faisait plus menaçant au fur et à mesure que les activités progressaient. Le soleil matinal a laissé la place aux nuages de plus en plus nombreux, mais la pluie a attendu la fin de toutes les épreuves avant de tomber.

En avant-midi, les adultes étaient invités à participer aux différentes formules du duathlon, que ce soit la distance sprint (en individuel, en équipe ou en entreprise) ou découverte. Une course de 5 km était également à l’horaire avec le Défi Sûreté du Québec.

Les enfants ont ensuite pris d’assaut le parcours avec le Défi 1 km Vertdure, puis plus de 200 élèves de la maternelle à la 6e année ont ensuite participé au duathlon scolaire, avec des distances variant selon les niveaux. Plus de la moitié de ces élèves provenaient de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, tandis que des jeunes d’autres écoles de l’extérieur de la région se sont joints à l’activité.

« Cette première édition a été une réussite », a souligné le directeur de l’école Bois-Joli-Sacré-Coeur, Ludger Dubé. La moitié du personnel de l’école est d’ailleurs venue prêter main-forte à l’organisation en tant que bénévole sur le site du Duathlon Jefo-BJSC.

« Ce qu’on voulait, c’était de démontrer que l’activité physique est une préoccupation dans notre milieu scolaire », a poursuivi M. Dubé.

Puisque le Duathlon Jefo-BJSC s’adressait autant aux adultes qu’aux enfants, l’activité a permis de réunir les familles à travers le sport. « C’était bien parce que les parents venaient le matin pour faire leur course et restaient avec leur jeune l’après-midi, a ajouté le directeur de l’école Bois-Joli-Sacré-Coeur. Avec la première édition que l’on vient de connaître, je présume qu’on va pouvoir vivre de nouveau l’expérience avec plus d’ampleur l’an prochain. »

Pour cette première édition, le Maskoutain Olivier Robert, qui a participé aux deux derniers Championnats du monde de triathlon, assumait la présidence d’honneur.

Ludger Dubé s’est par ailleurs montré très reconnaissant de l’implication des entreprises maskoutaines qui n’ont pas hésité à sauter dans l’aventure en tant que commanditaires de l’activité.

« Toutes les courses qui ont été présentées étaient financées par des commanditaires, s’est-il réjoui. Les fonds amassés seront versés en totalité à une œuvre communautaire. »

Les élèves de l’école Bois-Joli-Sacré-Coeur avaient réalisé un exercice en classe afin de déterminer à quelle cause le Duathlon Jefo-BJSC allait s’associer. Leur choix s’était finalement arrêté sur le Centre Louise-Bibeau, un organisme qui offre des services de répit et de dépannage aux familles vivant avec une personne ayant une déficience intellectuelle, avec ou sans déficience physique. Le montant qui lui sera versé n’était pas encore connu au moment de mettre sous presse. 

image