12 février 2015
Les Gaulois exclus des séries
Une première en 17 ans
Par: Maxime Prévost Durand
Les Gaulois se sont inclinés 4 à 0 devant le Rousseau-Royal de Laval-Montréal le 4 février au Stade L.-P.-Gaucher. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Gaulois se sont inclinés 4 à 0 devant le Rousseau-Royal de Laval-Montréal le 4 février au Stade L.-P.-Gaucher. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Pour la première fois depuis 1998, les Gaulois d’Antoine-Girouard ne ­participeront pas aux séries ­éliminatoires du circuit midget AAA.

Publicité
Activer le son

L’équipe de Martin Cadorette a perdu ses deux dernières rencontres du calendrier ­régulier, 4 à 0 face au Rousseau-Royal de ­Laval-Montréal et 4 à 2 devant les ­Riverains du Collège Charles-Lemoyne, les excluant du même coup de la quête à la Coupe Jimmy-Ferrari.

Avec des victoires lors de ces deux ­rencontres, les Gaulois se seraient ­pourtant assurés de participer aux séries. Le scénario inverse (deux défaites) les ­éliminait de la course.

Ce n’est que la deuxième fois dans leur ­histoire que les Gaulois ne participent pas aux séries éliminatoires. Ils avaient ­également été exclus à leur première ­année dans le circuit midget AAA, lors de la saison 1997-98.

Le Rousseau-Royal s’est montré ­opportuniste dans sa victoire le 4 février. Malgré une première période très ­intense, les Gaulois se sont butés au ­gardien Eric ­Vanblarcom, véritable ­muraille devant le ­filet montréalais. À l’inverse, les visiteurs ont profité de leurs chances, en avantage ­numérique ­notamment, pour se forger une avance de 3 à 0 après deux périodes.

Les Gaulois n’ont jamais été en mesure de rebondir. « C’est l’histoire de notre ­saison. On sort une période incroyable, mais on n’est pas capable de marquer et après, on se dit que le match est fini », a commenté M­artin Cadorette, entraîneur-chef de l’équipe.

Le scénario semblait meilleur contre les champions de la division Reebok, les ­Riverains du Collège Charles-Lemoyne, ­vendredi. Antoine-Girouard, malgré ­l’absence de son capitaine Alexandre ­Grisé et ­d’Antoine Lessard, tous deux blessés, ­menait 2 à 1 en deuxième période avant que les Riverains ne créent l’égalité au début du ­dernier tiers.

Le match a glissé entre les mains des Gaulois dans les dernières minutes du match. Les Riverains ont pris les devants pour la première fois avec à peine 1:30 à écouler avant de confirmer leur victoire quelques ­secondes plus tard dans un filet désert.

Une saison à oublier

Pour Martin Cadorette, cette exclusion des séries est une très grande déception. « Oui, je vois ça comme un échec, lance-t-il au ­COURRIER dans un entretien ­téléphonique en ­début de semaine. C’est la première fois que je ne participe pas aux séries. Au début de la saison, on ­pensait que ça allait être difficile, mais pas à ce point. C’est décevant. »

L’entraîneur-chef va même jusqu’à se remettre en question après cette saison difficile. « On se remet en question, on se demande si on a tout essayé. Les joueurs ont leur part de responsabilité, mais il faut aussi prendre une partie du blâme. »

Les Gaulois ont affiché le plus bas total de parties remportées en temps ­règlementaire dans le circuit midget AAA. Sur ses treize ­victoires, seulement huit ont été signées en temps règlementaire. À l’inverse, ils ont subi 29 défaites, dont à peine cinq en prolongation ou en ­fusillade.

L’équipe pourra tout de même ­participer au tournoi de la Coupe Dodge, sous une ­formule similaire à celle des ­séries. Les équipes éliminées en ­première ronde des séries viendront ­rejoindre les Gaulois au ­premier tour de la course à la Coupe Dodge, au début mars.

image