4 octobre 2018
Patinage de vitesse courte piste
Une première expérience internationale senior pour Rosemarie Charest
Par: Maxime Prévost Durand
Après le championnat canadien senior il y a deux semaines, Rosemarie Charest s’est envolée hier pour Salt Lake City où elle prendra part dans les prochains jours à sa première compétition internationale senior. Photo courtoisie

Après le championnat canadien senior il y a deux semaines, Rosemarie Charest s’est envolée hier pour Salt Lake City où elle prendra part dans les prochains jours à sa première compétition internationale senior. Photo courtoisie

Pour la première fois de sa carrière, la patineuse maskoutaine Rosemarie Charest participera à une compétition senior sur la scène mondiale. Grâce à ses belles performances au championnat canadien de courte piste, disputé à Montréal à la fin septembre, l’athlète de 22 ans a obtenu une invitation de Patinage de vitesse Canada (PVC) afin de s’envoler vers Salt Lake City, où se tiendra un rendez-vous international dans les prochains jours.

publicité

Dans une initiative visant à permettre à plus d’athlètes de se frotter aux meilleurs patineurs de la planète, PVC enverra certains de ses représentants dans des compétitions internationales autres que les épreuves de la Coupe du monde cette saison. Cette nouvelle approche profitera ainsi à Rosemarie en vertu de sa 16e place récoltée au championnat canadien senior.

« Ça a été une surprise pour moi. Je l’ai appris la semaine dernière durant un entraînement [que j’allais à Salt Lake City], a lancé la Maskoutaine, rejointe par LE COURRIER lundi. Lors du championnat canadien, je me concentrais surtout à accumuler le plus de points possible pour le classement, mais ça servait aussi de qualification pour cette compétition. »

Rosemarie lance donc sa saison sur les chapeaux de roue après un été ponctué de quelques changements, dont de nouveaux entraîneurs qui la suivent au Centre québécois d’entraînement au club Montréal-Gadbois. « C’est tout le travail et les efforts de cet été qui ont donné ces résultats au championnat canadien. J’ai commencé la saison plus forte que je ne l’ai finie au printemps. C’est une première étape réussie pour cette saison. »

Lors du championnat canadien, chaque athlète devait faire deux fois les épreuves pour chacune des distances, puis un classement final cumulant leurs quatre meilleurs résultats était ensuite établi. Après une première journée plus difficile où elle a dû se contenter du 19e rang au 1 500 m et du 20e rang au 500 m, Rosemarie s’est reprise de belle façon le lendemain en prenant la 12e place au 1 500 m et la 13e place au 1 000 m. À la dernière journée de compétitions, sa 14e place au 1 000 m lui a permis de concrétiser sa 16e place au classement général, son meilleur résultat à ce rendez-vous en carrière.

L’épreuve de Salt Lake City est pour l’instant la seule compétition à l’extérieur du Canada prévue à son horaire, mais cela pourrait changer si elle obtient de bons résultats, a-t-elle indiqué. À ce chapitre, elle préfère ne pas se faire trop d’attentes bien qu’elle aimerait connaître du succès à ses distances fétiches, soit le 1 000 m et le 1 500 m.

Cette première expérience internationale chez les seniors l’amènera à se mesurer à des patineuses qu’elle ne connaît pas, ce qui donnera une tout autre perspective sur les courses qu’elle devra livrer. « Ici, on patine pratiquement toujours contre les mêmes filles, alors ça devient facile d’insérer des éléments de stratégies dans les courses, tandis que là-bas, je serai contre des filles dont je ne connais pas le style. Il va falloir que je montre mon talent brut. »

Après Salt Lake City, Rosemarie Charest prévoit surtout participer à des épreuves du circuit élite québécois. Plus tard dans la saison, elle prendra part également aux qualifications nationales et aux sélections nationales, où elle espèrera répéter ses exploits du championnat canadien afin de s’approcher de l’équipe nationale l’an prochain. 

image