14 novembre 2013
Gaulois d'Antoine-Girouard
Une première moitié de saison « satisfaisante » pour Martin Cadorette
Par: Maxime Prévost Durand
« Nous sommes capables d'être encore meilleurs », estime Martin Cadorette, entraîneur-chef des Gaulois.

« Nous sommes capables d'être encore meilleurs », estime Martin Cadorette, entraîneur-chef des Gaulois.

La mi-saison a déjà sonné pour les Gaulois d’Antoine-Girouard. Après 21 rencontres, la troupe dirigée par Martin Cadorette joue pour un peu plus de .500 avec 11 victoires, 7 défaites, 1 défaite en prolongation et 2 autres en fusillade. Ce rendement les place au milieu du classement en sixième position sur les 15 équipes de la Ligue de hockey midget AAA.

Publicité
Activer le son

L’entraîneur-chef des Gaulois y voit un rendement « satisfaisant », tout en jugeant que l’équipe peut se permettre d’aller encore un peu plus haut. « Les joueurs ont connu une bonne progression depuis le début de la saison. Je crois toutefois que nous sommes capables d’être encore meilleurs. Souvent quand on prend une avance de plus d’un but, il y a un petit relâchement. Il faut s’assurer dans cette deuxième moitié de saison de ne pas baisser les bras. Le message est clair, on doit travailler pendant 60 minutes. »

Les Gaulois ne seront que rarement en action au Stade L.-P.-Gaucher d’ici la fin de la saison 2013-14 alors que 12 des 19 dernières parties à disputer seront jouées à l’étranger. De la fin novembre jusqu’à la mi-janvier, seulement une partie sera tenue à Saint-Hyacinthe sur une séquence de dix matchs.« Le voyagement n’est pas un facteur qui nous dérange vraiment puisque nos adversaires ne sont généralement pas si loin, estime Cadorette, mais il est vrai que ça nous sort de notre petite routine de parties locales. On va voir comment les joueurs vont réagir. »

Deux points au cours de la semaine

Les Gaulois ont récolté deux points sur quatre au cours de la dernière semaine, l’emportant 4 à 3 en prolongation face aux Riverains du Collège Charles-Lemoyne, mercredi soir, et perdant 4 à 3 aux mains du Phénix du Collège Esther-Blondin, dimanche après-midi.

La paire de Jean-Christophe Beaudin et Jeffrey Truchon-Viel a une fois de plus fait des siennes, surtout dans la victoire contre Charles-Lemoyne, chacun récoltant quatre points.C’est d’ailleurs le trio formé de Beaudin, Truchon-Viel et Samuel Guertin qui a sonné la charge mercredi en troisième période après une deuxième période désastreuse, « de loin la pire période que l’on a jouée depuis le début de l’année », d’analyser Martin Cadorette. Ils ont ainsi donné une avance de 2 à 1 aux Maskoutains. Avec moins d’une minute à faire et un pointage de 3 à 2 pour les Gaulois, les Riverains ont réussi à déjouer Sébastien Dupré pour forcer la prolongation. Jean-Christophe Beaudin n’a pas fait durer le suspense trop longtemps en scellant l’issue de la partie en avantage numérique.Dimanche, malgré plusieurs chances de marquer dès les premières minutes de la rencontre face au Phénix, le manque d’opportunisme a nui aux Gaulois et a permis au Collège Esther-Blondin de filer vers une quinzième victoire cette saison.Antoine-Girouard, en arrière 4 à 1 avec un peu plus de 12 minutes à jouer, a tenté une remontée, se rapprochant à un seul but d’écart. Le temps a finalement manqué pour que les Gaulois puissent espérer l’emporter.

Ne pas se faire prendre deux fois

Les Gaulois ont affronté hier soir les Lions du Lac Saint-Louis, la pire équipe de la ligue, qui compte seulement trois victoires depuis le début de la présente campagne. Le résultat n’était pas connu au moment de mettre sous presse.

Une chose est certaine, Martin Cadorette et son équipe tenteront d’éviter de tomber dans la gueule du Lion une nouvelle fois. Lac Saint-Louis avait surpris les Gaulois lors de leur dernier affrontement, l’emportant 4 à 3 en fusillade.Antoine-Girouard se rendra à Lévis vendredi soir pour un second rendez-vous entre les Gaulois et les Commandeurs, avant d’affronter les Forestiers d’Amos, samedi soir à 19 h, au Stade L.-P.-Gaucher.

image