21 juin 2012
Une première position en gymnastique artistique
Par: Le Courrier
Valérie Girouard, 13 ans, pratique la gymnastique artistique depuis qu'elle a 3 ans.

Valérie Girouard, 13 ans, pratique la gymnastique artistique depuis qu'elle a 3 ans.

La jeune Valérie Girouard, 13 ans, a triomphé lors du Challenge des régions présenté à Québec à la mi-mai. Elle s’est retrouvée 1 re au classement général de la catégorie novice avancé (12-13 ans) après les six épreuves qu’elle devait exécuter en gymnastique artistique.

Elle devait exécuter des routines aux barres asymétriques, à la poutre, au sol, au saut de cheval, au trampoline et au tumbling. La gymnaste est montée sur la plus haute marche pour ses routines aux barres asymétriques et au tumbling, alors qu’au saut de cheval, elle s’est hissée au 2 e rang. Avec des prestations aussi convaincantes, la première position du classement général lui appartenait.

Son entraîneuse, Sandra Couture, avoue avoir été agréablement surprise du résultat. « On s’attendait à ce que la compétition soit plus relevée, comme c’était le cas l’an dernier. Habituellement, le calibre est plus fort parce que les régions comme Montréal ont un plus grand bassin d’athlètes. » Elle reconnaît toutefois que le travail de sa protégée a été remarquable.Cette compétition du circuit régional, un circuit qui se veut une transition entre les compétitions amicales et celles de niveau provincial, mettait fin à la saison du circuit. Valérie se concentre maintenant sur le spectacle que les gymnastes du Club Gymnaska-Voltigeurs vont offrir le samedi 9 juin au Stade L.-P. Gaucher.

Rectification

Dans l’article Une nette progression paru le 17 mai dans LE COURRIER, on pouvait lire les commentaires de Stéphanie Forcier, entraîneuse de Laurianne Plante, disant qu’à sa mémoire, c’était la première fois depuis quelques années qu’une athlète du Club Gymnaska-Voltigeurs se qualifiait pour un championnat québécois en gymnastique artistique. Il aurait plutôt dû être écrit que Laurianne est l’une des seules athlètes du Club à s’être qualifiée aux championnats québécois, alors que Stéphanie Forcier observe une progression du nombre d’athlètes du Club qui se rendent aux compétitions de ce niveau au cours des dernières années.

image