14 avril 2016
Basketball
Une première saison réussie dans les rangs AAA pour les V-Kings
Par: Maxime Prévost Durand

Après avoir remporté le championnat de saison ainsi que les séries éliminatoires en classe juvénile AA de la ligue de basketball de Montréal (MBL) l’an dernier, les V-Kings de Saint-Hyacinthe ont fait le saut dans les rangs AAA cette saison. Et le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont réussi leur entrée.

Publicité
Activer le son

Malgré un début de saison qui a nécessité une certaine période d’adaptation, les Maskoutains ont enchaîné 12 victoires consécutives pour conclure la saison, les positionnant au 3e rang du classement parmi les 19 équipes du circuit grâce à une fiche de 13 victoires et 3 défaites.

Les V-Kings ont obtenu un accès direct aux quarts de finale en vertu de leur positionnement au classement. Ils y ont retrouvé les Nobels de Laval dans une partie disputée le 12 mars à Saint-Hyacinthe.

En avance par 10 points au début du quatrième quart, les V-Kings semblaient en selle pour filer vers la demi-finale, mais les Lavallois ont remonté la pente et l’équipe maskoutaine s’est finalement inclinée par un écart de huit points, ­l’éliminant des séries.

« Les joueurs étaient très déçus, nous l’avons perdu par quelques points ­seulement. L’absence d’un joueur clé dans la formation a été déterminante, mais le mot d’ordre est d’éviter les excuses et d’apprendre de nos erreurs. Ce fut loin d’être notre meilleur match », a mentionné l’entraîneur-chef Patrick Kervin, en ­soulignant la performance de Dérek ­Jérôme, qui a inscrit pas moins de 40 points dans la défaite.

Des débuts étonnants

La première saison des V-Kings juvénile dans la classe AAA a de quoi étonner. Même l’entraîneur Patrick Kervin, qui croyait fermement que l’équipe avait sa place dans cette classe, n’espérait pas aussi bien.

« La ligue de Montréal compte [19 équipes, dont] six programmes qui sont très réputés. De jouer contre ces équipes et même de gagner, ça permet aux V-Kings de se faire un nom, estime-t-il. C’est tout un exploit d’avoir aussi bien fait. Il ne faut pas s’attendre à toujours finir troisième de la ligue. »

Parmi l’alignement de la formation ­juvénile des V-Kings, deux joueurs ont assuré leur place dans les rangs ­collégiaux division 1, soit Olivier St-Pierre avec le College John Abbott et Dérek ­Jérôme avec le Cégep Édouard-Montpetit. Saydou Sall pourrait aussi rejoindre le ­College John Abbott l’automne prochain, a indiqué Patrick Kervin.

image