6 octobre 2011
Gestion de l'eau
Une priorité pour la Fédération de l’UPA de Saint-Hyacinthe
Par: Jean-Luc Lorry
Normand Teasdale, responsable du comité de gestion de l'eau à la Fédération de l'UPA de Saint-Hyacinthe.

Normand Teasdale, responsable du comité de gestion de l'eau à la Fédération de l'UPA de Saint-Hyacinthe.

La Fédération de l’UPA de Saint-Hyacinthe adopte une politique de gestion de l’eau afin que le milieu agricole utilise de façon responsable cette ressource naturelle essentielle.

« Nous sommes la première fédération de l’UPA de la province à bâtir une politique de gestion de l’eau. Les producteurs sont conscients qu’ils doivent poser des gestes concrets pour assurer sa pérennité », indique Normand Teasdale, responsable du comité de gestion de l’eau à la Fédération de l’UPA de Saint-Hyacinthe.

L’eau est une ressource naturelle largement utilisée par le milieu agricole. Une vache laitière performante consomme en moyenne 170 litres d’eau par jour. Un producteur de cultures maraîchères utilise environ 75 mètres cubes d’eau quotidiennement pour laver ses carottes.Trois champs d’intervention ont été identifiés pour bâtir cette nouvelle politique, soit l’utilisation responsable de l’eau, le partage équitable et la pérennité de l’eau. « Par des gestes quotidiens sur nos fermes et par un souci d’améliorer nos pratiques au sol, nous voulons que la question de l’eau soit une préoccupation constante chez les 6 000 producteurs de la région », mentionne Réjean Bessette, président de la Fédération de l’UPA de Saint-Hyacinthe.De nouveaux projets de bassins versants sont actuellement à l’étude. Dans la MRC des Maskoutains, les projets de bassins versants des Salines, du ruisseau Corbin et de la rivière Salvail sont en émergence.

image