21 janvier 2021
Une propriété des Sœurs de Saint-Joseph vendue pour un projet immobilier
Par: Jean-Luc Lorry

Une propriété des Sœurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe, située sur le boulevard Laframboise, vient d’être vendue à une société à numéro appartenant à Michaël et Maxime Lacroix, deux hommes d’affaires impliqués dans le secteur agroalimentaire maskoutain. Photo François Larivière | Le Courrier©

Le terrain acquis est voisin du restaurant McDonald’s et du vaste stationnement de l’épicier Provigo. Photo gracieuseté

Une propriété qui appartenait à la communauté des Sœurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe, située sur le boulevard Laframboise dans le secteur du centre d’achats, a été vendue dernièrement. L’acheteur vise la construction d’un projet résidentiel incluant des activités commerciales.

Publicité
Activer le son

Selon l’acte de vente dont LE COURRIER a obtenu copie, le terrain d’une superficie de 3295 mètres carrés a été cédé à une entreprise à numéro appartenant à Maxime et Michaël Lacroix. Les deux frères sont bien connus du milieu des affaires maskoutain pour occuper respectivement les fonctions de président et vice-président de Viandes Lacroix, une entreprise spécialisée dans la fabrication de brochettes assaisonnées et de viande pour fondue chinoise.

Les acheteurs ont acquis ce bien pour la somme de 1 475 000 $. Le registraire des entreprises indique que la première activité de cette nouvelle entreprise est l’exploitation de bâtiments résidentiels et de logements.

Les Sœurs de Saint-Joseph avaient décidé de se départir de ce terrain à la suite du décès du dernier occupant de la propriété. « Nous possédons ce terrain depuis fort longtemps. L’un de nos employés qui a servi la communauté pendant 60 ans résidait avec sa conjointe dans la maison située sur la propriété. Après son décès et celui de sa conjointe, nous avions décidé de vendre le terrain », précise Sœur Monique Laroche, trésorière générale des Sœurs de Saint-Joseph, en entrevue au COURRIER.

Selon les souvenirs de cette religieuse, cette propriété était une ancienne ferme, d’où la présence de deux autres bâtiments sur le terrain.

À l’arrière du terrain vendu se trouve le cimetière des Sœurs de Saint-Joseph. Le document notarié précise qu’une servitude de passage située sur ce lot appartenant aux religieuses devra demeurer accessible en tout temps, pour permettre l’accès au cimetière.

Chagall Design mandaté pour la construction

Le mandat de construction a été donné à l’entreprise Chagall Design de Sainte-Julie. « Nous allons commencer les travaux de conceptualisation au cours des prochaines semaines. Nous pouvons cependant vous annoncer que nous visons un projet mixte incluant du commercial et du résidentiel », indique Pierre-Olivier Courchesne, de Chagall Design, dans un courriel.

La grille de spécifications concernant le zonage autorise des activités de bureaux et le commerce de détail. Le promoteur devra s’adresser à la Ville pour obtenir un changement de zonage permettant un usage résidentiel du futur immeuble.

Le terrain acquis est voisin du restaurant McDonald’s ainsi que du vaste site de l’épicier Provigo. Ce secteur de la ville est en pleine ébullition. Le Groupe Maurice compte bâtir sur une section du stationnement de ce supermarché un complexe de 60 M$ pour retraités qui regrouperait 348 logements.

image