12 février 2015
Favoriser l’efficacité énergétique pour le bien-être de notre collectivité
Une quinzaine de citoyens et entrepreneurs participent à un atelier de concertation
Par: Le Courrier

L’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) et la Ville de Saint-Hyacinthe ont invité dernièrement la population à s’informer, s’outiller et s’exprimer sur la construction et la rénovation ­résidentielles durables dans le cadre du Chantier québécois en efficacité énergétique.

Publicité
Activer le son

L’atelier de concertation a attiré une quinzaine de participants, incluant ­plusieurs entrepreneurs de la région ­maskoutaine. Cet atelier de travail a ­permis de dégager des pistes de ­solutions concrètes pour favoriser la construction et la rénovation durables au niveau ­résidentiel et ainsi ­contribuer au mieux-être de la communauté.

L’atelier s’adressait aux professionnels, promoteurs et spécialistes du secteur de la construction et de la rénovation ­résidentielles, aux décideurs municipaux ainsi qu’aux citoyens. Brigitte Sansoucy, conseillère municipale à Saint-­Hyacinthe, y a participé.

Après les présentations d’intervenants du Bureau d’efficacité et d’innovation ­énergétiques, de la Société canadienne ­d’hypothèque et logement et de la Ville de Victoriaville, les participants ont formé des sous-groupes multidisciplinaires et ­développé les contours de quelques projets qui pourraient être implantés à Saint-­Hyacinthe.

L’animateur de l’atelier Marc Lebel s’est montré satisfait du niveau de ­participation et de la richesse des échanges émanant de cette rencontre. « Le remue-méninges a permis d’identifier plusieurs avenues prometteuses ­s’arrimant bien aux priorités et ­orientations 2020 de la Ville de Saint-­Hyacinthe, dont la nécessité d’optimiser ­l’utilisation du territoire et de développer l’image de marque de la Ville en innovant dans le secteur résidentiel. À ce chapitre, la certification LEED, les formations ­dispensées aux entrepreneurs intéressés par les économies d’énergie et la ­bonification des subventions à la ­rénovation durable représentent des ­leviers à explorer pour les municipalités en expansion comme Saint-Hyacinthe », s’est exprimé le coordonnateur ­Climat-Énergie de l’AQLPA.

Caroline Cormier, coordonnatrice en environnement à la Ville de Saint-­Hyacinthe, a pour sa part jugé que les entrepreneurs, promoteurs et autres groupes d’intérêts de Saint-Hyacinthe présents ont démontré un intérêt envers l’efficacité énergétique comme une ­mesure innovante de promotion de la ­région dans le domaine de la ­construction et de la rénovation ­résidentielles. « La Ville de Saint-­Hyacinthe analysera les propositions mises de l’avant dans le cadre de cet ­atelier afin d’évaluer les prochaines étapes à entreprendre », a-t-elle conclu.

image