6 octobre 2011
Ils conservent le 1er rang de la Division Reebok
Une récolte de quatre points sur six pour les Gaulois
Par: Maxime Desroches
Les Vikings de Saint-Eustache sont venus à bout des Gaulois, vendredi, au Stade L.-P.-Gaucher.

Les Vikings de Saint-Eustache sont venus à bout des Gaulois, vendredi, au Stade L.-P.-Gaucher.

Les Gaulois ont subi un revers de 4-2, leur premier de la saison, contre les Vikings de Saint-Eustache, vendredi soir, au Stade L.-P.-Gaucher. Les Maskoutains ont tout de même conclu leur semaine d’activités avec deux victoires en trois rencontres, toutes disputées devant leurs partisans. Ils conservent ainsi l’exclusivité du premier rang de la division Reebok, en vertu d’une fiche de 8-1-0-0.

Dimanche, Gabryel Paquin-Boudreau a ouvert la marque avec son huitième filet de la saison, un sommet chez les Gaulois, tandis que Joey Ratelle a inscrit son sixième à la fin du deuxième vingt, en route vers un gain de 3-2 des Maskoutains en tirs de barrage contre les Estacades de Trois-Rivières.

La victoire a été ajoutée au dossier du gardien Philippe Cadorette, toujours invaincu en cinq départs. Le choix de deuxième tour du Drakkar de Baie-Comeau s’est dressé devant 28 des 30 tirs des Trifluviens. « C’était un véritable match typique de la ligue midget AAA. Ça patinait des deux côtés, et heureusement pour nous, on a réussi à avoir le dessus en tirs de barrage », a raconté l’entraîneur-chef du CAG, Martin Cadorette.

Une première défaite en 2011-2012

Ce sont finalement les Vikings de Saint-Eustache qui ont infligé aux Gaulois leur premier revers de la campagne, vendredi, l’emportant au compte de 4-2 même s’ils ont été dominés 37-19 au chapitre des lancers au but. Le deuxième vingt a été ponctué de plusieurs belles attaques du CAG contrées par le portier des Vikings, Jeffrey Turcotte, désigné première étoile de la rencontre. Philippe Desrosiers a quant à lui stoppé 15 tirs dans la défaite.

Le 28 septembre, Paquin-Boudreau a inscrit les deux filets des Gaulois dans un gain de 3-2 en fusillade aux dépens des Cantonniers de Magog. Bombardé de 41 tirs, dont 21 au troisième engagement, le gardien des visiteurs, Alexandre Michaud, a frustré le CAG à quelques reprises, particulièrement lorsque les siens évoluaient à court d’un homme.« S’il y a un point négatif à retenir malgré nos succès, c’est notre travail en avantage numérique depuis quelques matchs (les Gaulois n’ont converti qu’une seule de leurs neuf opportunités contre Magog). Nos unités spéciales n’ont pas été à la hauteur. On peut faire beaucoup mieux à ce chapitre », a noté Cadorette.

image