19 mai 2011
Une Route sans fin 2011 s’arrêtera au Centre jeunesse de la Montérégie
Par: Le Courrier

Plus que deux semaines avant le départ d’Une Route sans fin 2011. Le dimanche 29 mai, jeunes et intervenants du Centre Jeunesse de la Montérégie pédaleront afin de redonner espoir à la jeunesse en difficulté et de susciter l’engagement collectif à l’aide et à la protection de la jeunesse en « mal de devenir ».

Publicité
Activer le son

Les participants du Centre jeunesse de la Montérégie pédaleront sur 54 kilomètres au départ de Chambly pour se rendre jusqu’à Saint-Hyacinthe. Lors ce leur parcours, ils traverseront Mont-Saint-Bruno, Saint-Basile-le-Grand, McMasterville, Beloeil, Mont-Saint-Hilaire et Sainte-Madeleine. Une haie d’honneur, un comité d’accueil et un barbecue attendront les cyclistes à leur arrivée à Saint-Hyacinthe. Quinze jeunes du centre jeunesse, faisant partie d’une équipe élite, poursuivront leur route sur 37 kilomètres afin de se rendre jusqu’à Granby.« Une Route sans fin, ce n’est pas seulement un défi sportif où l’on peut se dépasser, mais c’est aussi une occasion pour les jeunes d’apprendre que la persévérance et les efforts peuvent mener loin », a expliqué Robert Bourdages, coordonnateur d’Une Route sans fin au Centre Jeunesse de la Montérégie. Depuis sept ans, jeunes et intervenants des centres jeunesse du Québec pédalent sur les routes du Québec pour former une chaîne de solidarité interrégionale, tous unis vers la même cause. Cette longue randonnée à vélo, sur laquelle une quarantaine de membres du personnel des centres jeunesse du Québec parcourront les 1000 km, se déroulera entre la ville d’Amos en Abitibi et Baie-Comeau sur la Côte-Nord, du 27 mai au 4 juin. L’auteur-compositeur-interprète Étienne Drapeau sera le porte-parole de l’activité pour une seconde année consécutive. En plus d’agir à titre de porte-parole, il se joindra à la caravane des centres jeunesse du Québec pour pédaler avec les jeunes. « La route sans fin est une expérience de vie incroyable et combien enrichissante non seulement pour les jeunes, mais pour tous ceux et celles qui les soutiennent et qui croient dans leur potentiel et dans leurs projets de vie. Enfourcher un vélo et pédaler pour la cause, c’est une chose. Faire comprendre à ces jeunes en difficulté, par nos gestes et nos paroles, que nous croyons en eux, c’est là l’essentiel. Apprendre à se faire confiance mutuellement peut nous mener loin… sur une route sans fin. » Le départ d’Une Route sans fin se fera le dimanche 29 mai, à 8 h 15, au 1501, avenue de Salaberry à Chambly — arrivée vers 12 h 30 au 3000, rue Pratte à Saint-Hyacinthe. -30-

image