4 mai 2017
Gaulois
Une saison marquée par les blessures
Par: Maxime Prévost Durand
En raison des blessures, les Gaulois d’Antoine-Girouard ont dû faire appel à une vingtaine de joueurs affiliés durant la saison.   Photo François Larivière | Le Courrier ©

En raison des blessures, les Gaulois d’Antoine-Girouard ont dû faire appel à une vingtaine de joueurs affiliés durant la saison. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La 20e saison des Gaulois d’Antoine-Girouard n’aura pas passé à l’histoire. Les résultats ont été plutôt modestes, alors que la formation traversait un certain renouveau. Au-delà de l’arrivée d’un nouvel entraîneur-chef, quelques jours avant le début du camp d’entraînement, et de nombreux nouveaux visages dans le vestiaire, les blessures ont volé la vedette et ont drôlement compliqué la vie à cette jeune équipe.

Publicité
Activer le son

Pas moins de 20 joueurs affiliés provenant des équipes midget espoir, juvénile AA et midget AA associées aux Gaulois ont été rappelés en cours de saison pour venir combler les trous créés au sein de l’alignement à la suite de blessures. Au total, ils auront disputé un cumulatif de 86 matchs, fait observer l’entraîneur-chef Marc-André Ronda.

« Ça a été une saison décevante au niveau des blessures. C’est dur de prendre un momentum de groupe avec autant d’absents », soutient-il. Avec un nouveau règlement de la ligue midget AAA limitant les équipes à 19 joueurs plutôt que 20 comme par le passé, disons que tout est devenu encore plus compliqué.

Malgré ces obstacles, Antoine-Girouard a joué pour près de .500 avec une fiche de 19 victoires, 20 défaites et un revers en fusillade. L’équipe a terminé au 11e rang parmi les 15 formations du circuit midget AAA et a même surpris les Cantonniers de Magog, l’une des forces de la division Tacks, au premier tour des séries. Les Gaulois ont vu leur parcours prendre fin en quatre matchs en deuxième ronde face aux Estacades de Trois-Rivières, les éventuels finalistes à la Coupe Jimmy-Ferrari.

Les attaquants Marco Cavalleri, Samuel Cartier, Tristan Mercure et David Fontaine font partie des rares joueurs des Gaulois qui n’ont pratiquement raté aucun match durant la campagne. Le premier a terminé au sommet des pointeurs du club avec 17 buts et 20 passes en 39 rencontres, suivi par le second, qui a cumulé 22 points dont 11 buts. Mercure et Fontaine ont pour leur part obtenu 20 et 19 points.

Même s’il n’a disputé que 27 parties, Micky Dunberry se faufile au sein de ce quatuor des meilleurs pointeurs, lui qui a marqué à 10 reprises et amassé 10 aides. Tenu à l’écart pendant presque trois mois après un début de saison du tonnerre, l’attaquant a réussi à impressionner ses entraîneurs, qui auraient aimé voir ce qu’il aurait pu amener à cette équipe durant toute une saison.

Un autre que l’on aurait aimé voir durant 40 matchs, c’est le jeune Elliot Desnoyers, âgé de seulement 14 ans en début de saison, l’un des talents prometteurs de la prochaine génération. Il a raté les deux premiers mois d’activités – il devait d’abord en rater un seul – en raison d’une blessure au haut du corps, avant d’effectuer son entrée en scène au début novembre. « On ne voulait pas prendre de chance dans son cas. Il n’était pas question qu’il revienne à 98 %. On a attendu qu’il soit à 100 % », soutient Ronda à propos du joueur surclassé.

Dès son premier match, face aux Forestiers d’Amos, Desnoyers s’est inscrit sur la feuille de pointage et l’a fait régulièrement pour tout le reste de la saison. Il a récolté 18 points en 24 joutes. « Si les défenseurs le regardaient déjà à 14 ans, c’est parce qu’il fait quelque chose de bien. Avoir commencé la saison, il aurait sûrement fini avec un point par match », poursuit l’entraîneur, qui ne se gène pas pour qualifier son protégé de « vrai pro ».

Retourner au sommet

Si à peine trois joueurs de l’édition 2015-16 étaient de retour lors de la dernière saison, ils devraient cette fois être plus nombreux à revenir à l’automne. Avec un noyau de joueurs plus expérimenté, les attentes seront plus grandes en vue de la prochaine campagne.

« On va viser le top de la division », lance sans détour Marc-André Ronda, confiant que son équipe aura les éléments nécessaires pour rivaliser au sommet de la division Tacks.

Parmi les joueurs qui devraient être de retour, on compte le gardien Jonathan Lemieux, qui a connu une fin de saison et surtout une première série au-delà des attentes, de même que les attaquants Micky Dunberry, Samuel Cartier, Jacob Gaucher, David Fontaine et Alexandre Pellerin. En défensive, on espère le retour de Jérémie Major, Alec Landry-Rhéaume, David Wener et Sean Larochelle notamment. Déjà repêché par les Screaming Eagles du Cap-Breton, Major, qui a 17 ans, pourrait toutefois être l’un de ceux qui trouveront leur niche dans la LHJMQ.

Le gardien Gabriel Waked, les attaquants Marco Cavalleri, Gabriel Lévesque, Tristan Mercure et Alexis Chicoine, ainsi que les défenseurs Mathieu Dolan et Arnaud Lafleur auront pour leur part terminé leur parcours dans la ligue midget AAA.

En préparation à cette prochaine saison, le pré-camp des Gaulois a été lancé hier et se poursuivra jusqu’à dimanche. Plus de 80 joueurs étaient attendus. Une quarantaine seront ensuite sélectionnés pour participer au tournoi printanier. Les invitations pour le camp d’entraînement d’août seront ensuite envoyées.

image