6 février 2020
Une semaine en Colombie-Britannique pour le Groupe scout Cathédrale-Volcan
Par: Olivier Dénommée

En tout, 44 scouts de 9 à 25 ans et une vingtaine d’adultes accompagnateurs s’envoleront en Colombie-Britannique pour une semaine au camp Barnard en juillet. Sur la photo, on reconnaît Maryse Guilbault, chef de groupe et responsable de ce projet, en compagnie de plusieurs de ses jeunes scouts. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les membres du Groupe scout Cathédrale-Volcan de Saint-Hyacinthe avaient le cœur à la fête le 16 janvier dernier, date où la campagne de financement pour leur prochain projet de voyage a été lancée : on espère amasser plus de 60 000 $ pour envoyer cet été des dizaines de scouts de 9 à 25 ans pendant une semaine qui promet d’être mémorable dans un camp en Colombie-Britannique.

Publicité
Activer le son

En tout, 44 jeunes et une vingtaine d’adultes vont prendre l’avion afin de se rendre au Camp Barnard sur l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique. Ils y seront du 4 au 11 juillet parmi des centaines d’autres scouts francophones de partout au pays.

Chef de groupe et responsable de ce « projet d’envergure » pour le Groupe scout Cathédrale-Volcan, Maryse Guilbault assure que les participants sont tous très enthousiastes à l’idée de vivre autre chose que notre réalité maskoutaine pendant une semaine. « Le mouvement scout est un mouvement éducatif et ce voyage sera une belle occasion d’avancer notre développement personnel en découvrant l’ouest du Canada », mentionne-t-elle. Ce voyage est aussi, selon elle, une belle marque de confiance des parents qui laissent partir leurs jeunes à l’extérieur du Québec, dans plusieurs cas pour la toute première fois.

« Ce sera une première pour nous à ce camp et les jeunes auront accès à des activités comme le nettoyage d’une plage, du géocaching, de la tyrolienne, de l’escalade, du tourisme, du tir à l’arc, de la baignade… et, bien sûr, des grands rassemblements autour d’un feu de camp! », énumère Maryse Guilbault, qui soutient que les participants reviendront assurément « grandis » de cette expérience unique.

Objectif ambitieux

Pour que ce voyage devienne réalité, d’importantes sommes sont nécessaires, confirme Mme Guilbault. « Selon le prix des billets d’avion, cela pourrait monter à 65 000 ou 70 000 $ pour tout le monde. En ce moment, déjà un tiers de l’argent est amassé, mais notre souhait serait que l’activité soit complètement financée grâce à notre campagne de financement », espère Maryse Guilbault. D’ailleurs, les scouts n’ont pas tardé à se mettre au travail pour amasser des sous pour réaliser leur beau projet. « Ils ont déjà participé à une collecte de canettes le 11 janvier, sous la pluie. Les gens ont été généreux! Plusieurs autres activités sont à venir dans les prochains mois. »

Parmi les activités au programme, elle mentionne aussi un brunch de la Saint-Valentin, ce dimanche 9 février, au local des Chevaliers de Colomb – Conseil 960 (2090, boulevard Laframboise, Saint-Hyacinthe), une vente de chandails aux couleurs du projet 2020 jusqu’au 28 février, un ski-o-thon à Bromont le 29 février et beaucoup d’autres activités dans les prochains mois. Mme Guilbault invite les personnes intéressées à suivre les activités des scouts maskoutains via la page Facebook du « Groupe Scout Cathédrale-Volcan de St-Hyacinthe ».

image