6 août 2015
Une soirée inoubliable avec Simple Plan pour un jeune Maskoutain
Par: Jennifer Blanchette
Le Maskoutain Raphaël Jubinville, 14 ans, (3e à partir de la gauche) est encore abasourdi d’avoir pu prendre la pose avec un de ses bands préférés, Simple Plan. Photo courtoisie

Le Maskoutain Raphaël Jubinville, 14 ans, (3e à partir de la gauche) est encore abasourdi d’avoir pu prendre la pose avec un de ses bands préférés, Simple Plan. Photo courtoisie

Aujourd’hui guéri d’une tumeur à un rein, Raphaël Jubinville a vécu une ­soirée de rêve en compagnie d’un de ses bands ­fétiches, Simple Plan. Grâce à la fondation du groupe, le jeune homme a eu la chance de partager un BBQ avec les cinq artistes et d’assister à leur concert.

Publicité
Activer le son

Passe VIP en main, le jeune homme de 14 ans et sa famille se sont rendus au New City Gas de Montréal le 28 juin, prêts à rocker au son de Simple Plan.

Sur les milliers de personnes présentes, seules une vingtaine d’entre elles, dont Raphaël, ont eu accès à un souper intime avec le groupe avant la prestation. « La photo que j’ai prise avec eux est vraiment un moment fort de ma soirée. Mais, j’étais un peu gêné, je ne savais pas quoi leur dire », raconte en riant le ­Maskoutain.

Sa famille et lui ont ensuite pu se ­déhancher au son des airs pop-rock du band québécois et même participer au tournage du nouveau vidéoclip de la chanson Boom de Simple Plan.

« J’ai vraiment capoté sur ma soirée. La foule était en feu! C’est un peu comme un cadeau récompense après ma maladie. Maintenant, tout est derrière moi », s’est réjoui celui qui fréquente l’École ­secondaire Saint-Joseph.

Raphaël avait 4 ans lorsque les ­médecins lui ont découvert une tumeur à un rein. Durant toute une année, il a dû se soumettre à des traitements agressifs de radiothérapie et de chimiothérapie, en plus de se faire retirer un rein.

La période d’observation de 10 ans de sa condition médicale est dépassée et il est maintenant en pleine santé.

Il y a quelques années, Nancy Henry, la mère de Raphaël, avait écrit à la ­Fondation Simple Plan afin de leur ­raconter l’histoire de son fils et leur ­indiquer qu’il serait ravi d’assister à un concert donné par le groupe. Ses voeux ont finalement été exaucés!

image