20 février 2013
Une soixantaine d’équipes au 5e Défi Futsal
Par: Maxime Prévost Durand
De l'organisation du Défi Futsal, Émilie Duquette, Guillaume Duhamel, Julie Savignac et Kevin Cournoyer.

De l'organisation du Défi Futsal, Émilie Duquette, Guillaume Duhamel, Julie Savignac et Kevin Cournoyer.

Si au départ, il y a cinq ans, on avait prédit que le Défi Futsal de Saint-Hyacinthe accueillerait un jour une soixantaine d’équipes de futsal, peu de gens y auraient cru. Et pourtant, la 5e édition jouira d’une aussi forte popularité les 2 et 3 mars au Collège Antoine-Girouard et à l’École secondaire Saint-Joseph.

Publicité
Activer le son

« En décembre 2008, j’étais loin de me douter que ce projet fort modeste connaîtrait une croissance aussi soutenue au fil des ans », a mentionné en conférence de presse Vincent Cournoyer, fondateur du Défi Futsal.

Maintenant bien établi, le Défi Futsal se veut le plus important tournoi de futsal dans la province et l’un des plus prestigieux au Canada. Parmi les équipes qui se déplaceront dans le cadre de la compétition, on pourra compter cette année des clubs de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse.« L’Association Défi Futsal innovera une fois de plus lors de la présentation du Défi Futsal. Quatre catégories seront au programme, soit masculine élite, féminine élite, masculine compétitive et féminine compétitive », indique la présidente de l’Association, Émilie Duquette. Les équipes féminines ont pu faire leur entrée dans la compétition l’an dernier et l’engouement semble encore bien présent. « Nous avons été les premiers à offrir des classes féminines », rappelle Vincent Cournoyer.Des joueurs de grand talent seront à l’oeuvre cette année encore au Défi Futsal, à commencer par son fondateur, également membre de l’équipe canadienne du sport. Son compatriote sur l’équipe nationale, Louis-Charles Laliberté, sera aussi de la partie, tout comme plusieurs anciens joueurs de soccer du niveau universitaire. Il y aura du côté féminin quelques athlètes de niveau universitaire, assurant un spectacle de qualité.Deux anciens membres de l’Impact de Montréal, Christian Nunez et Jocelyn Roy, se joindront aux activités. L’ancien gardien vedette du onze montréalais, Greg Sutton, fera acte de présence pour compléter la liste de personnalités masculines présentes au Défi.

Redonner aux jeunes

« Le Défi Futsal est bien plus qu’un tournoi, c’est avant tout une levée de fonds pour appuyer le développement du futsal et du soccer, en plus de subventionner de jeunes joueurs de futsal et soccer défavorisés de la région », poursuit Vincent Cournoyer.

Une initiative saluée par la Fédération de soccer du Québec (FSQ). « Ici, ce qui m’est sensible, c’est que l’organisation redonne à une partie de la population », affirme Éric Leroy, directeur technique de la FSQ.« L’aspect de l’aide communautaire m’interpelle grandement, ajoute Patrick Turgeon, directeur de l’Association régionale de soccer Richelieu-Yamaska. L’organisation a une belle volonté d’aider les jeunes. »Au cours de la dernière année, près de 5 000 $ ont été remis au Fonds d’aide Optimiste par l’Association du Défi Futsal. Depuis 2012, un fonds dédié au soccer y est géré et permet notamment aux jeunes de profiter d’équipements et de matériel promouvant le futsal.Le coût d’entrée au Défi Futsal, pour la modique somme de 2 $ pour les adultes, est la source principale de financement. La totalité des fonds servira aux jeunes et au développement du futsal.Le 5e Défi Futsal sera lancé officiellement avec une partie opposant les Pigeonnes de Québec, championnes l’an dernier, au Big Green de Saint-Hyacinthe le 2 mars, à 13 h, au Collège Antoine-Girouard. L’horaire complet sera disponible au www.defifutsal.com

image