9 septembre 2021
Stationnement sur un terrain de soccer
Une solution de dernier recours
Par: Sarah-Eve Charland

La Ville planifiait de mettre du gravier sur le terrain de soccer aux Loisirs Christ-Roi. Photothèque | Le Courrier ©

Saint-Hyacinthe est à la recherche d’une solution de rechange au stationnement alternatif sur le terrain de soccer des Loisirs Christ-Roi. En raison de la grogne de citoyens du quartier, les élus ont annoncé chercher une solution de rechange pour éviter de mettre du gravier sur l’espace vert.

Publicité
Activer le son

Dans l’objectif de pallier la disparition des cases de stationnement à l’arrière du Centre des arts Juliette-Lassonde, la Ville planifiait mettre du gravier sur le terrain de soccer afin de créer 213 cases de stationnement.

« On est à revoir si on ne peut pas faire mieux dans les circonstances. […] Avec les discussions qu’on a eues et avec les recommandations du conseiller Jeannot Caron, on va regarder pour prendre peut-être moins de ce terrain-là. On va regarder tous les stationnements possibles. On tente de minimiser l’impact », affirme le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.

Ce dernier répondait à Chantal Goulet, candidate à l’élection municipale du district Cascades sous les couleurs de Saint-Hyacinthe unie, en séance du conseil le 7 septembre. Mme Goulet avait d’ailleurs lancé un cri du cœur dans LE COURRIER afin de garder cet espace vert dans un quartier déjà en déficit de verdure.

Le conseiller municipal du district Cascades, Jeannot Caron, a assuré que le maintien d’espace vert faisait partie de ses préoccupations. Il ajoute que les aménagements du parc T.-D.-Bouchard devraient être à nouveau bonifiés au printemps prochain.

« Ça a fait davantage réagir parce qu’il y a une perte d’espace de jeu et d’espace gazonné, poursuit le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau. Le conseil a demandé à ce qu’on revoie cette approche-là pour utiliser quelques terrains qui sont devenus vacants à la suite d’acquisitions par la Ville. Le conseil souhaite qu’on demeure vigilants pour voir comment les choses vont évoluer. »

La Ville envisage d’utiliser 78 cases de stationnement sur des terrains vacants sur les avenues Brodeur et Sainte-Marie. Il s’agit de terrains acquis par la Ville il y a quelques années et qui sont devenus vacants à la suite de démolitions. « Il y a un ajustement. Il n’est pas exclu qu’on doive aller vers le stationnement Christ-Roi si le besoin se faisait sentir, mais en peut-être moins grand », ajoute M. Bilodeau.

Des vignettes?

Le citoyen Richard Mongrain, aussi aspirant au poste de conseiller dans ce district, a demandé en séance du conseil à instaurer un système de vignette dédié aux résidents du secteur. « Vous lisez dans nos pensées », a répondu le maire.

« Il y a aussi une demande qui a été transmise à l’administration par les élus de regarder pour mettre en place des vignettes de stationnement pour les gens qui demeurent au centre-ville, dit M. Bilodeau. Il faut voir comment on fait ça. [On a la mission] de trouver un certain nombre de cases qui pourraient permettre à des personnes d’utiliser des cases tarifiées sur rue sans assumer les coûts. »

image