14 décembre 2017
Une solution simple pour combattre la faim dans les écoles
Par: Rémi Léonard
Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

De nouvelles boîtes colorées et intrigantes viennent de faire leur apparition dans quelques écoles maskoutaines. Remplies de collations en tout genre, elles sont placées près des cafétérias pour dépanner les jeunes qui arrivent à l’école le ventre (ou la boîte à lunch) vide.

Le projet Croque collation, initiative de la Table de concertation jeunesse maskoutaine, part d’un constat aussi évident que désolant : certains élèves n’ont pas toujours de quoi manger le midi alors que d’autres gaspillent ce qu’ils ont. Pour mettre fin à ce double problème, une idée toute simple suffisait : une boîte permettant aux premiers d’aller piger quelques aliments en cas de nécessité, pendant que les seconds pourront y laisser ce qu’ils ne mangent pas.
Facile à implanter, nécessitant une supervision minimale et normalement autosuffisant, le concept inspiré des Croque-livres ne demandait qu’à être appliqué à la nourriture dans les écoles. Le projet permet de lutter à la fois contre l’insécurité alimentaire et le gaspillage, avec comme seule arme le partage entre jeunes.
Pour l’instant, six établissements scolaires maskoutains sont concernés : la polyvalente Hyacinthe-Delorme, les écoles Fadette, Casavant, Raymond, René-Saint-Pierre et le Centre de formation des Maskoutains. 

image