16 février 2012
Une sortie de fin d’année vient hanter la Commission scolaire
Par: Le Courrier

La Commission scolaire de Saint-Hyacinthe devra se défendre devant un juge de la Cour du Québec d’avoir permis une activité dangereuse qui a mal tourné au Centre de Karting Orford, le 11 juin 2009.

publicité

Ce jour là, des élèves de la CSSH s’amusaient au centre de karting dans le cadre d’une sortie de fin d’année scolaire. En raison de sa petite taille, l’une des élèves, alors âgée de 12 ans, a été invitée à prendre place dans un bolide différent des autres et qui n’était pas muni d’une ceinture de sécurité.

Pendant l’activité, l’adolescente a perdu le contrôle de son véhicule et a percuté un pneu de protection, la propulsant du même coup vers le volant et lui causant des blessures graves, notamment à l’abdomen. La fillette avait été hospitalisée pendant 17 jours avant de rentrer chez elle. La mère de cette élève poursuit maintenant conjointement le centre de karting et la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe pour 24 627,50 $ pour compenser le transport en ambulance, les souffrances, la perte de jouissance de la vie et l’incapacité pour sa fille à pratiquer des sports et à vaquer à ses activités pendant plus de 15 mois. Elle reproche entre autres à Karting Orford de ne pas avoir fourni un véhicule muni d’une ceinture de sécurité et à la Commission scolaire d’avoir permis une activité dangereuse sans assurer la sécurité des participants et d’avoir toléré qu’un enfant de 12 ans utilise un véhicule pouvant atteindre une vitesse de 65 km/h, sans ceinture de sécurité. La Commission scolaire de Saint-Hyacinthe s’est abstenue de tout commentaire afin de ne pas nuire au processus judiciaire. La responsable des communications, Sagette Gagnon, a toutefois affirmé qu’aucune autre sortie scolaire du même genre – dans des centres de karting – ne s’est tenue depuis l’accident. La cause sera entendue le 22 février. -30-

image