25 juillet 2019
Nettoyage de la rivière Delorme
Une soumission de 390 000 $ rejetée
Par: Benoît Lapierre

Une branche du ruisseau « rivière Delorme » à son croisement avec le chemin du 3e Rang de Sainte-Rosalie. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Jugeant le prix soumis trop élevé, la MRC des Maskoutains a écarté l’unique soumission qu’elle avait reçue pour les travaux d’entretien de plusieurs branches de la rivière Delorme à Saint-Hyacinthe, un cours d’eau dont les bassins versants se trouvent dans le district Sainte-Rosalie.

publicité

À la suite d’un appel d’offres lancé en juin, la firme Béton Laurier, de Laurier-Station, a été la seule entreprise à se manifester, sauf que sa proposition au montant de 390 677 $, taxes incluses, excédait de beaucoup l’estimation de la MRC. Selon les calculs des services techniques, le projet était réalisable à un prix de 184 860 $, taxes incluses, soit pour 200 000 $ de moins.

Devant cet écart important, la MRC a entamé une discussion avec le soumissionnaire pour obtenir une réduction de coût, mais ce fut peine perdue. « Il a fini par baisser son prix de 40 000 $, mais c’était encore trop élevé », a indiqué le directeur général de la MRC, André Charron.

Après consultation de la Ville de Saint-Hyacinthe, M. Charron a donc recommandé au conseil des maires de rejeter la soumission présentée, et c’est ce qui s’est produit à la séance du 10 juillet. Il a aussi été convenu qu’il y aurait révision du projet de la rivière Delorme, en vue d’un nouvel appel d’offres pour des travaux à réaliser en 2020. La MRC juge que, dans les circonstances, elle a pris trop de retard pour espérer des travaux en 2019.

Notons qu’à Saint-Hyacinthe, tous les travaux de nettoyage de cours d’eau commandés par la MRC sont payés par la Ville à même son fonds général, alors que dans les 16 autres municipalités du territoire, la facture est refilée aux propriétaires des bassins versants concernés.

image