27 septembre 2012
Projet municipal de 4,7 millions $ à Saint-Pie
Une subvention de 3 millions $ attendue
Par: Le Courrier

La Ville de Saint-Pie n’entend pas financer seule la construction d’un nouvel hôtel de ville doublé d’une bibliothèque et l’agrandissement du garage municipal à même le local actuellement occupé par la mairie.

Ce grand projet qui a été dévoilé au printemps et dont on estime maintenant le coût à 4,7 M$ avec les frais incidents devra être financé en bonne partie par le gouvernement du Québec, sans quoi sa réalisation attendra, a indiqué la directrice générale, Dominique St-Pierre.

La Ville de Saint-Pie a présenté au gouvernement une demande d’aide financière de 3 M$ dans le cadre du volet 2 du Programme d’infrastructures Québec-Municipalités, volet qui touche les projets à incidences économiques, urbaines ou régionales. Si la Ville obtenait pareille subvention, du coup, sa part chuterait à 1,7 million $ avant la vente des immeubles municipaux dont elle pourrait se départir une fois le projet concrétisé.La Ville estime qu’elle pourrait tirer 400 000 $ de la vente de l’ancien hôtel de ville de la Paroisse de Saint-Pie – un édifice situé au 70, rue Saint-François dont les espaces sont loués – et de la vente de l’ancien garage municipal de la Paroisse, rue de la Presqu’île, un bâtiment qui ne lui serait plus d’aucune utilité. Pour les contribuables de Saint-Pie, ces transactions, ajoutées à un remboursement de TPS de 196 471 $, ramèneraient à 1 107 437 $ le coût net des interventions prévues. Cette dépense serait couverte par un règlement d’emprunt de 4,7 millions $ qui ne sera vraisemblablement adopté que si le conseil municipal reçoit l’assurance que la subvention attendue lui sera accordée.

Autres dépenses

Le nouvel hôtel de ville serait mis en chantier sur le terrain de la rue Saint-Isidore que la Ville a acquis du Groupe Lacasse en 2011 contre la somme de 235 000 $. Ce terrain était occupé par l’usine Stylebois, qui a été fermée en 2007. La Ville a démoli le bâtiment après en avoir fait l’acquisition et a procédé à la décontamination du sol.

D’abord évalués à 353 400 $, ces travaux, qui ont fait l’objet d’un règlement d’emprunt, n’ont finalement coûté que 120 000 $ parce qu’ils ont été exécutés par les employés municipaux.Des frais de 355 000 $ ont donc déjà été engagés dans le projet en 2011, ce qui en fait grimper le coût total à un peu plus de 5 millions $. L’ensemble du projet doit être réalisé selon les plans du bureau Goyette Architecte, de Saint-Hyacinthe et des ingénieurs de la firme Les Services EXP, de Drummondville. Le bâtiment qu’occuperait le nouvel hôtel de ville abriterait aussi la bibliothèque municipale, qui loge actuellement dans un local trop petit que la Ville loue au 309, rue Notre-Dame. Quant au garage municipal de la rue Saint-Pierre, il serait agrandi une fois la mairie déménagée, ce qui permettrait à la Ville de se passer du vieux garage de la rue de la Presqu’île, encore utilisé pour l’entretien des camions de la voirie.

image