3 septembre 2020
Une subvention pour contrer l’intimidation
Par: Le Courrier

La députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, au nom du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a annoncé l’octroi d’une aide financière de 39 312 $ au Centre d’intervention jeunesse des Maskoutains dans le cadre du programme Ensemble contre l’intimidation.

Publicité
Activer le son

Le Centre d’intervention jeunesse des Maskoutains utilisera cette aide financière pour réaliser le projet SPOT. Ce projet prévoit la mise en place d’une réponse adaptée au besoin d’accompagnement des jeunes victimes et/ou témoins d’actes d’intimidation par la présence d’une caravane d’intervention implantée directement dans les milieux jugés à risques chez les jeunes. SPOT, par son intervention de proximité et son accompagnement personnalisé, mise sur l’apport de sa présence sur le caractère dissuasif des actes d’intimidation.

« L’annonce de l’aide financière u Centre d’intervention jeunesse des Maskoutains dans le cadre du programme Ensemble contre l’intimidation est une excellente nouvelle pour les citoyens de la circonscription de Saint-Hyacinthe. Je suis heureuse de savoir que cet organisme posera des gestes concrets dans notre communauté en vue de rendre notre milieu de vie bienveillant et plus sécuritaire pour tous », a souligné la députée Soucy.

« Notre projet est adapté aux besoins des jeunes ciblés puisqu’il est basé sur une pratique d’intervention qui a démontré les impacts significatifs de cette approche de proximité. Nous sommes heureux de pouvoir ajouter un filet de sécurité supplémentaire au sein de la communauté maskoutaine par l’ajout de ce volet d’intervention mené par notre organisme en travail de rue », a déclaré Josianne Daigle, directrice du Centre d’intervention jeunesse des Maskoutains.

Dans les différentes régions du Québec, une aide financière de près de 2 044 147 $ permet de soutenir au total 72 organismes. L’objectif du programme Ensemble contre l’intimidation est d’appuyer des projets pouvant contribuer, de diverses manières, à prévenir et à contrer les actes d’intimidation ainsi qu’à améliorer le soutien aux personnes victimes, aux témoins, aux proches et aux auteurs d’actes d’intimidation.

Ce programme constitue une mesure phare du plan d’action concerté pour prévenir et contrer l’intimidation 2015-2018 qui a été prolongé. Les travaux entourant l’élaboration du nouveau plan sont en cours.

image