2 juin 2016
Une tentative pour faire revivre le Rendez-vous des papilles
Par: Rémi Léonard
Steve Carrière, agent de développement à la MRC des Maskoutains, Pierre Rhéaume, directeur général de la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe, Francine Morin, préfet de la MRC, Francis Dozois, de Gâteau Etc., Simon Giard, président de la Chambre de commerce, et Gilles Grégoire, de la Femme et le boulanger. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Steve Carrière, agent de développement à la MRC des Maskoutains, Pierre Rhéaume, directeur général de la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe, Francine Morin, préfet de la MRC, Francis Dozois, de Gâteau Etc., Simon Giard, président de la Chambre de commerce, et Gilles Grégoire, de la Femme et le boulanger. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Saint-Hyacinthe retrouvera son festival gourmand automnal en 2016. Après une année de répit, les Journées gourmandes prendront le relais du défunt Rendez-vous des papilles les 24 et 25 septembre 2016.

L’activité renaîtra « sous une nouvelle formule et dans un nouvel espace », a annoncé Simon Giard, président de la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe.

Elle se tiendra à l’intérieur du Pavillon Soleno, sur le site de l’Expo, et l’entrée sera gratuite. Pas question de prendre le risque que la température vienne compromettre cette activité naissante, justifie la Chambre de commerce, qui organise l’événement avec la MRC des Maskoutains et plusieurs autres partenaires.

Le concept de foire gustative restera sensiblement le même, en se concentrant sur les kiosques de dégustation. À ce chapitre, le directeur général de la Chambre de commerce, Pierre Rhéaume, promet aux visiteurs « qualité, authenticité et surtout diversité ». Il tentera en effet de dénicher jusqu’à 90 exposants de tous les secteurs de production agricole, quitte à recruter des spécialités au-delà de la Montérégie. « Je veux que les gens découvrent des produits qu’ils ne s’attendaient pas à trouver », évoque-t-il. Des ateliers de conserverie, une activité « tendance et santé », selon lui, animeront également l’espace lors de cette fin de semaine.

Une cible de 6 000 visiteurs

Les moyens financiers des Journées gourmandes n’auront cependant pas l’ampleur des anciens Rendez-vous, qui ont eu un budget de 650 000 $ pour célébrer leur dix ans en 2013, puis 225 000 $ lors de la dernière édition, en 2014.

Cette fois, l’organisation composera avec un budget « modeste » évalué à entre 75 000 $ et 85 000 $, précise Pierre Rhéaume en se disant conscient qu’il devra redoubler d’originalité pour répondre au défi. « Je ne m’attends pas à une grande rentabilité, mais quand même à un léger surplus pour pouvoir revenir l’an prochain », a avancé le directeur général de la Chambre de commerce, désireux de relancer cette tradition gourmande. L’objectif d’achalandage, 6 000 visiteurs durant les deux jours, sera un bon indice pour savoir si l’intérêt demeure.

La préfet de la MRC des Maskoutains, Francine Morin, a par ailleurs rappelé que les Matinées gourmandes approchent aussi à grands pas. Le premier arrêt du marché rotatif sera à Saint-Liboire le 18 juin. À sa 3e édition, cette autre activité gourmande de la grande région de Saint-Hyacinthe vise davantage à mettre en valeur les producteurs locaux et faire découvrir aux citoyens les produits cultivés et transformés chez nous, a-t-elle indiqué. Dix-huit producteurs en moyenne seront présents à chacune des onze municipalités qui recevront à tour de rôle le marché les samedis avant-midi tout au long de l’été.

image