7 juin 2012
25 e méritas sportif maskoutain
Une tradition d’excellence dans le sport
Par: Maxime Desroches
Les récipiendaires des bourses d'excellence : Philippe Desrosiers, Marc-André Benoit, Katrine Bazinet, Rosalie Laporte, Annie Moniqui et Dominic Lussier.

Les récipiendaires des bourses d'excellence : Philippe Desrosiers, Marc-André Benoit, Katrine Bazinet, Rosalie Laporte, Annie Moniqui et Dominic Lussier.

L’organisme Saint-Hyacinthe Élite encourage l’excellence des athlètes amateurs de la région maskoutaine depuis maintenant 25 ans. Cette année, ce sont 48 jeunes sportifs qui ont bénéficié d’une bourse afin de souligner leurs accomplissements sur les scènes provinciale, nationale et internationale lors du gala méritas sportif maskoutain, tenu le 28 mai, au Complexe aquatique Desjardins.

Les bourses étaient octroyées en fonction des résultats de l’athlète, de même que sa situation financière, conformément à la politque du Saint-Hyacinthe Élite. Celles-ci visent principalement à contribuer à payer pour certaines dépenses de l’athlète et de sa famille, telles que son entraînement et sa participation à diverses compétitions.

En comparaison avec les bourses accordées en 2011 (alors que 33 athlètes avaient reçu cette aide financière) le Saint-Hyacinthe Élite a fait un énorme bond de 45 % dans l’attribution des bourses. « C’est encourageant de voir les progrès. Le plus grand défi va toujours demeurer de trouver des partenaires financiers prêts à investir dans le développement de nos jeunes sportifs, mais on voit une ouverture des entreprises. Les Caisses Desjardins ont un peu pavé la voie en étant les premiers à s’associer à nous comme partenaires majeurs. Maintenant, les gens nous connaissent de mieux en mieux », soutient la présidente de l’organisme à but non lucratif, Louise Belhumeur.En ouverture du gala, Mme Belhumeur a souligné que Saint-Hyacinthe Élite a remis depuis sa mise sur pied plus de 300 000 $ afin d’encourager la relève sportive de chez nous. D’anciens membres du conseil d’administration, dont son premier président, Robert Théroux, ont par ailleurs été honorés lors de la célébration.

Six bourses d’excellence

En plus des 48 bourses réparties parmi les athlètes des catégories bronze (provincial), argent (national) et or (international), un montant supplémentaire a été alloué à un sportif de chaque catégorie pour l’excellence de ses résultats.

« C’est un coup de pouce qui a un effet stimulant pour chaque athlète. En plus, ça lui donne une belle visibilité qu’il n’aurait pas nécessairement autrement. Les gens peuvent suivre leur progression », note Mme Belhumeur.Dans la catégorie or, les haltérophiles du club La Machine Rouge Annie Moniqui et Dominc Lussier se sont vu octroyer les bourses d’excellence. La skieuse acrobatique Katrine Bazinet, de même que le nageur Marc-André Benoit, qui ont fait belle figure sur la scène canadienne et nord-américaine dans la dernière année, ont eux aussi été récompensés d’une bourse d’excellence, dans la catégorie argent.Dans la catégorie bronze, la nageuse synchronisée Rosalie Laporte, membre des Vestales, ainsi que le hockeyeur Philippe Desrosiers, gardien de but avec l’Océanic de Rimouski, ont reçu une bourse supplémentaire soulignant leurs performances à l’échelle provinciale.

Une expérience à partager

Au cours de cette soirée méritas, le Maskoutain Nicolas Gagnon, entraîneur-adjoint avec l’Académie de l’Impact de Montréal, a livré une conférence inspirante aux athlètes et à leur famille sur son parcours dans le soccer.

Le jeune homme de 25 ans a notamment raconté son cheminement comme joueur à travers les rangs universitaires, de même que son voyage au Brésil, là où il a vécu un choc des cultures, en plus d’en apprendre beaucoup sur le sport qui le passionne et la manière qu’il est enseigné dans ce pays reconnu comme l’une des puissances mondiales en soccer.

image