12 mars 2015
Centraide Richelieu-Yamsaka
Une visite rare à Saint-Hyacinthe
Par: Amilie Chalifoux
Claude Marchesseault, 1er récipiendaire du prix Grand Bâtisseur de Contact Richelieu-Yamsaka, avec Dr Jacline A. Nyman, directrice générale de Centraide United Canada, Pierre Piché et Daniel Laplante, respectivement président et directeur général de Centraide Richelieu-Yamaska et le maire Claude Corbeil. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Claude Marchesseault, 1er récipiendaire du prix Grand Bâtisseur de Contact Richelieu-Yamsaka, avec Dr Jacline A. Nyman, directrice générale de Centraide United Canada, Pierre Piché et Daniel Laplante, respectivement président et directeur général de Centraide Richelieu-Yamaska et le maire Claude Corbeil. Photo François Larivière | Le Courrier ©

À l’occasion de la plus grande activité de sa campagne de souscription ­annuelle, Centraide Richelieu-Yamaska a accueilli récemment la directrice ­générale de Centraide United Canada, D

Invitée à l’occasion de la fine tablée ­Centraide qui avait lieu le 25 février en soirée, Mme Nyman a consacré sa ­journée à visiter les bureaux de Centraide Richelieu-Yamaska et a été reçue par le maire Claude Corbeil. Ce dernier l’a ­d’ailleurs invitée à signer le Livre d’or de la Ville de Saint-Hyacinthe.

« Il s’agit d’une visite très rare, indique Pierre Piché, président du conseil ­d’administration de Centraide R-Y. En quinze années passées chez Centraide, je n’avais jamais eu le privilège de recevoir la directrice générale de Centraide United. »

L’invitation avait été lancée par Daniel Laplante, directeur général de Centraide R-Y et également membre du bureau de conseil de Mme Nyman.

« Je lui ai lancé l’invitation il y a près d’un an, lui expliquant qu’il s’agissait du 60e anniversaire de notre campagne de souscription annuelle. Sa visite est ­spéciale parce que je sais qu’elle a un ­horaire très chargé. C’est d’ailleurs un bon de kangourou qu’elle a fait pour ­assister à notre à soirée car elle devait ­repartir très tôt le lendemain matin. »

De son côté, la directrice générale de Centraide United Canada a raconté ne jamais manquer l’opportunité de visiter les communautés quand l’occasion se présente.

« Je passe mon temps à voyager. Si mon horaire me le permet et que l’on m’invite, je me déplace parce que j’aime être ­auprès de nos gens sur le terrain. C’est comme cela que j’apprends et ­comprends les enjeux. Pour moi, il n’y a pas de région trop petite ou moins importante qu’une autre », explique Mme Nyman.

Les convives qui étaient présents à la fine tablée Centraide ont également eu l’occasion de rencontrer Mme Nyman qui a d’ailleurs pris la parole au cours de la soirée pour exprimer sa vision de la ­philanthropie et de la responsabilité ­sociale des entreprises.

La soirée-bénéfice a permis d’amasser 24 820 $, une somme qui a surpassé les attentes de M. Laplante qui se situaient autour de 23 000 $. L’an dernier, la fine tablée Centraide avait récolté un peu plus de 22 000 $.

Un bilan positif

Malgré une année difficile, Centraide ­Richelieu-Yamaska a réussi contre toute attente à surpasser son objectif pour 2014.

C’est donc la somme de 1 954 731 $ qui ont été amassés au cours de la dernière année contrairement à 1 940 647 $ pour 2013. Une augmentation d’environ 15 000 $, précise avec enthousiasme ­Daniel Laplante.

« Depuis deux ou trois ans, il est plus ­difficile d’amasser des dons. D’où ma ­surprise par rapport à la somme que nous avons récoltée. Beaucoup de bonnes ­surprises nous ont aidés cette année », explique le directeur général de ­Centraide Richelieu-Yamaska.

image