12 janvier 2017
Carte blanche
Une vraie solution?
Par: Pierre Bornais
Publicité
Activer le son

Depuis quelques semaines, il est question d’un éventuel projet de « tour pour aînés » au centre-ville. 

À première vue, cet investissement majeur présente des avantages, notamment pour les taxes foncières que la Ville pourraient recevoir.

Des interrogations ont été soulevées sur le bénéfice réel d’un tel investissement pour la communauté et pour la vie commerciale au centre-ville. Chacun y défend ses intérêts et il y a place pour en discuter.

L’argument à l’effet que ce seul projet modifierait profondément l’identité réelle de ce qu’il reste du cœur de la Ville ne manque pas d’intérêt.

Il y a lieu de se demander si l’ajout de nombreuses personnes âgées dans le secteur répondrait à un besoin véritable tout y en ajoutant un élément dynamique.

Il ne faudrait pas perdre de vue les besoins de toute nature qu’une telle clientèle est en droit de trouver dans un environnement immédiat. On ne peut affirmer que la Ville manque de ressources à ce chapitre à l’heure actuelle. 

Et si on y ajoute les projets futurs de certains prometteurs déjà bien en place, il reste à faire la démonstration réelle de l’utilité de ce projet.

Comme il arrive parfois, ce qui d’abord apparaissait comme un projet structurant perd de son intérêt lorsque replacé dans un contexte de communauté.

Au fil des années, on ne peut affirmer que les autorités ont été très actives pour assurer le caractère propre de la Ville, se consacrant plutôt au développement économique.

Ce qui est louable en soi, mais l’histoire récente nous a enseigné que la conservation du patrimoine n’est pas une vraie préoccupation. La limite a été atteinte depuis longtemps.

image