1 août 2013
Vacances maskoutaines
Par: Christian Vanasse
publicité

L’été il y a bien sûr les voyages pour partir de façon planifiée ou non, faire des découvertes, expérimenter, savourer. Certains iront dans d’autres pays, certains resteront au Québec, mais visiteront une autre région, d’autres villes et certains resteront dans leur coin, dans leur région et recevront plutôt de la visite d’ailleurs.

Or, quand au lieu de jouer au touriste, on devient l’hôte, le guide, la référence et que l’on doit faire découvrir des choses aux voyageurs on se rend bien vite compte qu’on a souvent plus de choses intéressantes à offrir qu’on ne le croit. Pas évident au départ quand on planifie la visite d’étrangers en terre maskoutaine.Les attractions touristiques ne sont pas nombreuses, oui, oui, je sais, il y a l’Arche, la Porte des Maires et l’Expo agricole, le Vieux Marché et la petite section de rue piétonne au centre-ville… mais euh… même la jeune employée du kiosque d’information touristique était embêtée côté activité trippante à proposer. Or, ce que nous croyons qui plaira au touriste bling-bling, les grands magasins, les casinos, un night life étourdissant, rutilant et bruyant, nous ne l’avons pas. Et nous ne l’aurons jamais. Et souhaitons qu’on ne l’ait jamais non plus. Soyons honnêtes, quand il s’agit de rivaliser avec Montréal, New York ou Barcelone… euh, oubliez ça, vous vous faites du mal. Nous avons autre chose à offrir comme de la tranquillité, des grands espaces, de la nature, de la bonne bouffe et des activités plein air, mais… est-ce suffisamment mis en valeur? Pas aux yeux des touristes, à nos propres yeux? Aimons-nous assez notre région et ses attraits pour faire rêver les autres et les inviter à la découvrir à leur tour? Aimons-nous assez notre région pour se dire; cet été je passe 4 ou 5 jours de mes vacances en sol maskoutain?

image