6 juillet 2017
Carte blanche
Valse-hésitation?
Par: Pierre Bornais

Ainsi, selon les informations les plus récentes, le maire Corbeil, ses acolytes et les conseillers prennent une pause, sans changer de cap sur le fond.

publicité

Bien sûr, vacances obligent, il devient plus difficile de garder un rythme conséquent dans le cas d’un dossier aussi complexe que celui de Réseau Sélection.

Il faut reconnaître et saluer l’initiative du maire Corbeil, lequel aurait pu passer sous silence cette pause, alors que tout le monde ou presque a l’esprit ailleurs. Il reste seulement à espérer que le temps et les consultations en cours permettront à nos décideurs d’y voir plus clair dans les multiples enjeux de ce dossier. Et qu’au lieu d’adopter un ton arrogant – comme si tout était joué à l’avance – le maire Corbeil en tête et les conseillers feront preuve d’un respect accru pour les citoyens.

D’ailleurs, la question se pose maintenant : pourquoi n’en a-t-il pas été ainsi dès le début?

Tout le monde conviendra facilement que dans un dossier majeur, aux enjeux multiples, la discrétion s’impose tant et aussi longtemps que tout est sujet aux discussions.

Mais il arrive un moment où la partie prend une autre dimension et c’est à ce moment que les représentants de la population doivent intégrer à leur réflexion l’importance de ceux et celles qui leur ont confié un mandat.

Au nom même du respect pour les personnes qui les ont élus, ces dirigeants devraient leur accorder suffisamment de crédit pour leur faire confiance et un respect intégral.

Et il semble bien que ce ne soit pas ce qui s’est passé, faisant en sorte qu’une opposition instinctive s’est développée.

Seule une communication authentique et ouverte pourra rétablir les ponts entre les parties. Le temps des vacances est aussi propice à la reprise du dialogue!

image