5 décembre 2013
Hôtel des Seigneurs
Veillée funèbre des syndiqués au conseil
Par: Jean-Luc Lorry
Robin Saint-Pierre, président du syndicat local (CSN) de l'Hôtel des Seigneurs, lors de la période de questions au conseil municipal.

Robin Saint-Pierre, président du syndicat local (CSN) de l'Hôtel des Seigneurs, lors de la période de questions au conseil municipal.

Une trentaine d’employés syndiqués (CSN) de l’Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe ont déposé lundi soir au conseil municipal une reproduction cartonnée d’un cercueil orné d’une couronne mortuaire dans le but de symboliser la fin imminente du complexe hôtelier maskoutain.

Ces prochains jours, le propriétaire des lieux, SilverBirch Hotels & Resorts commencera le démembrement de l’établissement en vue de la fermeture complète le 22 décembre.

« Depuis qu’il a été dit que le conseil pourrait lever le gel du zonage, une décision qui permettra de convertir l’hôtel en condos ou en tour de bureaux, le propriétaire rit dans sa barbe. L’Hôtel des Seigneurs va mourir M. le Maire », a déclaré Robin Saint-Pierre, président du syndicat local de l’Hôtel des Seigneurs, lors de la période de questions.« On espère que vous allez réussir à vous entendre. Ce n’est pas à la Ville de s’asseoir à la table de négociation, mais aux parties impliquées », lui a répondu avec aplomb le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.Rappelons que la Ville donne jusqu’au lundi 16 décembre à midi aux parties patronale et syndicale pour trouver un terrain d’entente et ainsi régler un conflit de travail interminable. Le conseil municipal qui se tiendra la même journée devrait adopter une résolution pour retirer l’offre de la Ville d’acquérir le centre des congrès et ne plus restreindre SilverBirch à trouver un acheteur exclusivement issu du secteur hôtelier. « À quoi cela servira de maintenir ce gel alors que la tour de l’hôtel sera une gigantesque pierre tombale en bordure de la 20… », avait mentionné fin septembre au COURRIER, le directeur général de la Ville, Louis Bilodeau à titre de porte-parole du comité de sauvetage de l’Hôtel des Seigneurs.

Distribution de tracts

Ces derniers jours, la CSN a distribué environ 20 000 tracts dans les foyers maskoutains pour encourager les citoyens à téléphoner à l’Hôtel de ville et à écrire aux conseillers.

À la centrale syndicale, on considère que les conseillers municipaux ont retourné leur veste en envisageant de rétablir le zonage initial. « Vous avez voté pour un des neuf conseillers qui ont renié leur parole? Faites-lui connaître votre indignation! », peut-on lire sur le dépliant. « Nous avons reçu une douzaine d’appels de citoyens. Sauf que dans l’ensemble les personnes qui nous ont contactés comprenaient difficilement l’initiative de cette démarche », note Caroline Nadeau, chef intérimaire Division communications et relations publiques de la Ville de Saint-Hyacinthe.Le conseiller du district Bois-Joli où est situé l’Hôtel des Seigneurs nous a indiqué avoir reçu quelques courriels de résidents. « Tous les messages qui m’ont été adressés démontrent un soutien unanime au conseil à poursuivre dans la même direction », indique Alain Leclerc.Selon nos informations, l’employeur a déposé le vendredi 29 novembre une offre globale de règlement. Au moment de mettre sous presse, le document serait toujours à l’étude dans les rangs de la CSN.

image