23 mai 2019
Vélo collectif : une réflexion transmise à travers l’art
Par: Maxime Prévost Durand

Une des œuvres présentées lors de l’édition 2018 de l’exposition Parce que le vélo c’est collectif. Photothèque | Le Courrier ©

Une foire artistique intitulée Parce que le vélo c’est collectif, qui se tiendra les 29 et 30 mai au Centre communautaire Christ-Roi, mettra de l’avant plusieurs mois de travail artistique et réflexif réalisé par des membres du Centre de femmes l’Autonomie en SoiE.

Dans le cadre d’ateliers en art action communautaire appelés Projet Rouage, les membres ont pu approfondir l’idée d’avoir accès à des vélos collectifs sur le territoire maskoutain. Accompagnées par l’artiste Caroline Laplante, elles ont joint leur réflexion à l’art afin de faire connaître leur vision à propos des besoins en déplacement de citoyennes de la ville.

Ce n’est pas la première fois que cet aspect du transport actif est abordé dans le cadre des projets d’art action communautaire du Centre de femmes l’Autonomie en SoiE. L’an dernier, une exposition semblable avait remporté un vif succès et avait permis aux co-créatrices de mettre en valeur, par le biais de l’art visuel, les arguments au cœur de la proposition de mettre sur pied un service de vélos collectifs à Saint-Hyacinthe.

Hybridation entre foire festive et exposition artistique, où le jeu et le plaisir sont à l’honneur, Parce que le vélo c’est collectif sera présenté de 13 h 30 à 16 h les 29 et 30 mai au Centre communautaire Christ-Roi, situé au 390, avenue Vaudreuil, au centre-ville de Saint-Hyacinthe.

image