8 septembre 2011
15e édition de la Soirée dansante
Vente de billets record pour l’arthrite
Par: Le Courrier
Dany Benoit, président de la Société d'arthrite de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, maire de Saint-Hyacinthe, Élodie Chicoine, porte-parole, Benoît Frappier, président d'honneur, Pauline Dumoulin, secrétaire du conseil consultatif de la Société d'arthrite de Saint-Hyacinthe et Mark Bordeleau, directeur général de la Société d'arthrite du Québec.

Dany Benoit, président de la Société d'arthrite de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, maire de Saint-Hyacinthe, Élodie Chicoine, porte-parole, Benoît Frappier, président d'honneur, Pauline Dumoulin, secrétaire du conseil consultatif de la Société d'arthrite de Saint-Hyacinthe et Mark Bordeleau, directeur général de la Société d'arthrite du Québec.

Le samedi 17 septembre aura lieu la 15e édition de la Soirée dansante de la Société d’arthrite à l’Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe. « Je crois que cette année nous allons battre des records », a soutenu Dany Benoît, président de la Société de l’arthrite de Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Cette soirée dansante servira à sensibiliser la population à cette maladie qui touche 1,1 million de Québécois, dont 143 000 Montérégiens. La vente des billets est d’ailleurs au-delà des espérances de la Société d’arthrite de Saint-Hyacinthe.

«On a fait imprimer 300 billets. Historiquement, on n’a jamais écoulé tous nos billets. Là, je commence à avoir des petits frissons. Ce matin, on avait franchi le cap des 200 et on n’a pas tout compté », a annoncé M. Benoît lors du lancement de la campagne.Bien que la vente des billets batte des records, le président de la Société d’arthrite de Saint-Hyacinthe a évidemment encouragé la population maskoutaine à participer à cette soirée dansante et, par conséquent, à collaborer à amasser des fonds pour la recherche. « Nous avons tous dans notre entourage quelqu’un qui est atteint d’arthrite. Et nous sommes témoins de leurs souffrances et de leurs limitations. Par votre générosité vous contribuez de façon significative à l’amélioration de leur qualité de vie. »Lors de la Soirée dansante qui débutera à 18 heures, un cocktail sera servi ainsi qu’un souper gastronomique. La soirée se poursuivra avec des prestations des danseurs Marie-Josée Benoit et Stéphan Larose. Les amateurs de danse et de musique seront ensuite invités à danser sous la musique du groupe Michaël et son band.

Une jeune porte-parole exemplaire

Présentée par le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Bernier, comme étant un exemple de courage et de détermination, la jeune Élodie Chicoine, âgée de 9 ans, elle-même atteinte de l’arthrite juvénile, livrera un témoignage sur son expérience avec cette maladie qui touche plus d’un enfant sur 1 000 au Québec.

Ayant reçu son diagnostic à l’âge de 16 mois, Élodie connaît bien les contraintes de l’arthrite. La fillette a relaté avec émotion, lors du lancement de la campagne, les restrictions que lui impose la maladie dans son quotidien.« À l’école, je dois avoir un appui-pieds, un plan de travail incliné pour écrire et des orthèses de jours pour mes poignets. À la maison, je dois recevoir des médicaments, une injection à chaque semaine et porter des orthèses de nuit pour mes poignets et les doigts. L’arthrite signifie des prises de sang à Sainte-Justine, je suis tannée », a-t-elle exprimé en pleurant.Le directeur général de la Société d’arthrite du Québec a d’ailleurs évoqué le courage de la jeune Élodie et a affirmé s’en être inspiré lors de la marche organisée par la Société d’arthrite du Québec le 15 mai. « Il ne faisait pas beau, il neigeait, il tombait de la grêle et il y avait des vents. La première personne qui m’a envoyé un courriel à 6 heures du matin, c’était une belle petite fille qui venait de Saint-Hyacinthe qui s’appelait Élodie. Tout le monde s’est demandé pourquoi j’étais en culottes courtes et en polo quand tout le monde était très bien habillé, à cause du froid, la pluie et la mauvaise température et j’ai dit que si Élodie était capable, je suis capable d’en faire autant.»M. Bordeleau a d’ailleurs mentionné à la jeune Élodie qu’il lui réservait la première danse lors de la soirée dansante du 17 septembre.

image