15 octobre 2015
Odeurs incommodantes
Veolia écope d’une amende de 2 000 $
Par: Jean-Luc Lorry
L’usine Veolia de Saint-Hyacinthe. Photothèque | Le Courrier ©

L’usine Veolia de Saint-Hyacinthe. Photothèque | Le Courrier ©

Les épisodes successifs d’émanation d’odeurs incommodantes provenant de l’usine de régénération d’huile usée de Saint-Hyacinthe forcent la Ville à hausser le ton.

Publicité
Activer le son

Un troisième constat d’infraction de 2 000 $ a été délivré dernièrement à son propriétaire Veolia Canada. S’agissant d’une ­récidive, ce montant est le plus élevé des amendes reçues jusqu’à ce jour par ­l’industriel.

Les 4 et 5 août, la municipalité avait délivré à l’entreprise deux constats d’infraction de 1 000 $ chacun pour les odeurs émises.

La Ville se réfère au nombre de requêtes reçus de citoyens concernant des odeurs incommodantes pour mettre un constat d’infraction. « Le Service de sécurité ­incendie se déplace dans les zones concernées et va identifier la source de l’odeur », précise Brigitte Massé, directrice des ­communications de la municipalité.

Dans un communiqué, le maire Claude Corbeil s’est dit de nouveau préoccupé par la situation.

« Plusieurs démarches sont en cours dans ce dossier et nous allons continuer à suivre la situation de près avec l’objectif de régler ce problème une fois pour toutes. Veolia ­effectue présentement un exercice de ­caractérisation pour identifier la source des odeurs et les atténuer », indique M. Corbeil.

En activité depuis l’été 2013, ce n’est pas la première fois que l’usine Veolia de Saint-Hyacinthe est source d’irritants. Début 2014, de fortes odeurs d’hydrocarbures avaient incommodé le voisinage et fait ­l’objet de plusieurs plaintes de citoyens.

Une rencontre est prévue début ­décembre entre la Ville et Veolia. L’entreprise s’est engagée à fournir un plan précis des actions qui seront mises en place pour corriger la situation.

image