13 août 2015
Veolia : un citoyen et père de famille exaspéré
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Aux conseillers municipaux,

Au ministère de l’Environnement,

Aux médias locaux,

Madame, Monsieur,

Par la présente, je vous signale ce que vous savez probablement déjà, la Ville de Saint-Hyacinthe, dont le maire souhaite voir la population augmenter, a laissé s’installer, sous la précédente administration municipale, la multinationale Veolia, connue pour sa communication agressive de type « Greenwashing » et ses projets polluants, tant en terme d’odeurs incommodantes, que d’émissions de particules fines.

Malheureusement, sur les deux rives de l’Atlantique, Veolia, en bonne corporation industrielle transnationale, sait parfaitement mener de front guerre de communication et manipulation classique des organismes de régulation (ministères, organismes gouvernementaux de surveillance, municipalité, etc.) produisant en boucle des discours de banalisation des problématiques.

Résidant à Saint-Hyacinthe depuis 2006, asthmatique souffrant d’hypersensibilité aux particules fines (comme bien des asthmatiques), père d’un enfant asthmatique, travailleur du domaine de la santé auprès d’une clientèle souffrant entre autres de problèmes respiratoires complexes, je suis consterné par la pollution croissante et la multiplication des odeurs incommodantes, entre autres de nuit, mais pas uniquement.

Est-il normal de voir nos enfants souffrir de symptômes associés clairement à des émissions anormales de particules, ainsi que ceux de voisins ou amis, eux aussi parents d’enfants asthmatiques?  Nous parlons ici de toux, maux de gorge, congestion nasale, détresse respiratoire, tout cela sans présence d’allergènes ou d’agents pathogènes, et en plein été?

Est-ce l’image que la municipalité veut vendre aux familles de la Rive-Sud de Montréal? Devrons-nous nous résigner à passer nos nuits d’été fenêtres fermées et purificateurs d’air en fonction dans les chambres? Tout cela pour permettre à une corporation transnationale de maintenir les profits aux actionnaires?

Soyez assuré, Monsieur le Maire, que faute d’action rapide et déterminée sur ce dossier, votre ville perdra notre famille, et d’autres suivront assurément.

Je suis également sidéré par la passivité des élus locaux, leur caution aveugle, quasi religieuse envers des industries aussi nocives à l’environnement qu’à l’avenir des municipalités de taille modeste comme Saint-Hyacinthe.

M. Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe, hérite certes de lourds dossiers après des décennies de gestion municipale archaïque, digne du Québec des années 50-60. Cet homme que j’apprécie fait preuve, ainsi que son équipe, d’un dynamisme et d’un souci d’innovation inspirant. M. Corbeil souhaite attirer nombre de familles, professionnels, immigrants.

Il pourrait être intéressant de commencer par opérer plusieurs changements et adaptations au 21e siècle :

1- Consultations populaires sur les grands dossiers municipaux, dont les questions environnementales qui touchent la région maskoutaine (Veolia, Gaz de Schiste, trains pétroliers, oléoducs…);

2- Instauration de référendums d’initiative populaire (la Suisse est à ce titre un exemple d’état moderne, prospère, accueillant pour les PME, industries tout en permettant une réelle participation démocratique, on est loin du néoduplessisme québécois actuel);

3- Arrêt provisoire des opérations sur le site Véolia et mise en place de procédures d’investigation indépendante (incluant municipalité, MDDELCC, organismes maskoutains citoyens, expertise environnementale indépendante du MDDELCC);

4- Survol de l’ensemble des dossiers ayant impliqué Veolia à l’international;

5- Stratégies d’attraction de population à Saint-Hyacinthe définies AVEC la population locale et non par des campagnes de communication reposant sur des fondations creuses et polluantes.

Recevez Monsieur le Maire et Mesdames, Messieurs les conseillers, l’expression de mes respectueuses salutations.

image