14 juin 2012
Le chemin de fer Saint-Hyacinthe - Farnham à vendre
Vers une première piste cyclable régionale dédiée?
Par: Le Courrier

La mise en vente d’une portion de chemin de fer située entre Saint-Hyacinthe et Farnham par la compagnie Montreal, Main & Atlantic Railway (MMA) pourrait permettre la naissance d’une première piste cyclable régionale dédiée accessible depuis Saint-Hyacinthe.

publicité

Pour le moment, le réseau cyclable régional La Maskoutaine offre quatre circuits sur route où cohabitent les automobiles et vélos, mais aucune piste dédiée exclusivement aux cyclistes.

Déjà, la MMA a fait connaître aux municipalités traversées par cette emprise ferroviaire qu’elle en cesserait l’usage, essentiellement pour des raisons de rentabilité.Dès lors, les villes de Saint-Hyacinthe et Saint-Pie n’ont pas hésité à faire connaître à la MRC Les Maskoutains leur intérêt à profiter de cette occasion pour établir une piste régionale consacrée aux cyclistes.Conformément au processus établi, si la compagnie ne conclut pas d’entente avec un acheteur, il reviendra au gouvernement fédéral d’offrir le chemin de fer par ordre de priorité, d’abord au gouvernement provincial, puis aux municipalités concernées. Selon le quotidien La Voix de l’Est, un acheteur potentiel se serait toutefois manifesté.La voie ferrée appartenait au Canadien Pacifique avant d’être vendu au Montreal, Main & Atlantic Railway. « Nous avons signifié notre intérêt à la MRC, pour que tout le monde soit mis au fait de l’opportunité qui se présente, a expliqué la directrice générale de la Ville de Saint-Pie, Dominique St-Pierre. Une situation semblable était survenue avec le même tronçon il y a quelques années, lorsque le Canadien Pacifique avait voulu s’en départir, mais il avait finalement trouvé preneur. Pour le moment, c’est un souhait, mais rien n’est concret. »Par ailleurs, plusieurs questions demeurent, notamment à savoir comment développer cette voie cyclable et les responsabilités de chacune des municipalités intéressées. « En ce qui concerne la région maskoutaine, il s’agit d’un projet qui doit passer par la MRC, dont c’est d’ailleurs l’un des mandats de développer le réseau cyclable régional, a commenté la directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe, Joëlle Jetté. La Ville est extrêmement intéressée, mais il faut d’abord que la voie ferrée nous soit proposée et ensuite connaître les tenants et aboutissants d’un tel projet. » Le tronçon de voie ferrée dont souhaite se départir la MMA s’étire sur une quarantaine de kilomètres entre Saint-Hyacinthe et Farnham, ouvrant ainsi la porte à une piste cyclable interrégionale se poursuivant au sud de Saint-Pie en passant par Saint-Paul-d’Abbotsford et Ange-Gardien. Par le passé, le ministère des Transports du Québec (MTQ) s’est lui-même porté acquéreur d’emprises ferroviaires, permettant aux MRC d’y aménager des corridors récréotouristiques lorsque le potentiel d’activités ferroviaires ne faisait pas le poids.« Advenant que l’opportunité se concrétise, c’est certain qu’il faudra une volonté et une concertation dans la région, parce qu’un tronçon cyclable qui commence et finit à Saint-Pie, on en aura vite fait le tour », a conclu Mme St-Pierre.

image