19 novembre 2015
Vestiaire professionnel : une garde-robe gratuite pour chercheurs d’emploi peu nantis
Par: Jennifer Blanchette | Initiative de journalisme local | Le Courrier
Line Lessard, d’Espace carrière, Laurie Breault, de la SDC et Alain Robert, des Trouvailles de l’Abbé Leclerc, vous invitent à donner généreusement vos vêtements de bureau usagés pour garnir le vestiaire professionnel. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Line Lessard, d’Espace carrière, Laurie Breault, de la SDC et Alain Robert, des Trouvailles de l’Abbé Leclerc, vous invitent à donner généreusement vos vêtements de bureau usagés pour garnir le vestiaire professionnel. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Décrocher un emploi n’est pas chose simple, encore moins lorsque notre garde-robe est plutôt défraichie, par manque de moyens financiers. Pour permettre aux chercheurs ­d’emploi moins bien nantis de se vêtir convenablement, Espace-Carrière, en collaboration avec la Société de ­développement ­commercial Centre-ville Saint-Hyacinthe (SDC) et la ­boutique Les Trouvailles de l’Abbé ­Leclerc, a mis sur pied Mode ­d’emploi : votre vestiaire professionnel.

Publicité
Activer le son

Situé dans l’un des locaux adjacents aux Trouvailles de l’Abbé Leclerc, le vestiaire sera constitué de vêtements d’allure professionnelle remis par la population dans ­lesquels un chercheur d’emploi défavorisé et en démarche avec Espace carrière pourra piger gratuitement.

« En discutant avec des collègues, je me suis rendu compte que les chercheurs d’emploi n’avaient pas ou peu de moyens pour garnir leur garde-robe. Trouver des vêtements professionnels à prix ­minime, ce n’est pas évident », détaille la conseillère en développement ­professionnel d’Espace carrière et instigatrice du projet, Line Lessard.

Sachant que les Trouvailles de l’Abbé ­Leclerc regorgeait déjà de morceaux de ­travail, Mme Lessard a eu envie d’impliquer Alain Robert, chargé de projet aux ­Trouvailles, qui à son tour, a contacté la SDC. Le partenariat était formé.

« Ça n’a pas de prix quand on voit la ­lumière dans les yeux des gens. Ça fait toute une différence pour eux », glisse Alain ­Robert.

En plus de donner accès gratuitement à une garde-robe professionnelle aux ­chercheurs d’emploi, le projet permettra de rehausser l’estime des futurs travailleurs et de les aider à s’intégrer au sein de leur nouvel emploi, précise Line Lessard.

Gens d’affaires du centre-ville et ­Maskoutains à l’emploi sont donc invités à se départir de leurs atours en les déposant soit chez Espace carrière, à la boutique ou encore à la SDC. Ainsi, jupes, chemisiers, vestons, pantalons, souliers et autres ­morceaux en bon état sont recherchés.

La première collecte de vêtements s’échelonne du 16 au 26 novembre et sera biannuelle par la suite. Les vêtements peuvent être laissés en tout temps aux Trouvailles de l’Abbé Leclerc, sur la rue des Cascades.

image