16 février 2012
Démission du directeur général
Vigneault quitte le CLD de la région d’Acton
Par: Le Courrier
Le directeur général du CLD de la région d'Acton, Mathieu Vigneault, quitte son poste après un mandat qui se sera étiré sur sept ans.

Le directeur général du CLD de la région d'Acton, Mathieu Vigneault, quitte son poste après un mandat qui se sera étiré sur sept ans.

Le directeur général du CLD de la région d’Acton, Mathieu Vigneault, a annoncé sa démission le vendredi 3 février. Après sept ans à la barre de l’organisme économique de la région, Mathieu Vigneault quitte afin d’assumer la direction générale de l’organisme Place aux jeunes, à Québec.

publicité

« Une opportunité s’est présentée et les astres semblaient alignés pour faciliter mon départ. La majorité des dossiers du CLD viennent de se conclure et les autres vont bon train », a expliqué M. Vigneault.

Il occupera le poste de directeur général de l’organisme favorisant la migration et le maintien des jeunes diplômés en région. « C’est une promotion pour moi, car l’organisme agit au niveau national. Ce ne sera pas un trop gros changement dans mes habitudes de travail, nous serons une petite équipe d’une dizaine de personnes chapeautant une soixantaine d’agents dans la province. »Dans sa lettre adressée au président du CLD, Jean-Marie Laplante, Mathieu Vigneault estime avoir donné le meilleur de lui-même pour la région. « Au terme de ces sept années, je suis extrêmement fier du travail accompli avec l’ensemble des partenaires et membres dévoués de l’équipe du CLD. Sans ces collaborations précieuses, il aurait été impensable de sauver Radio-Acton et Camoguid, de tenter l’aventure LaCERE, de recevoir avec panache les Grands Prix de la ruralité, d’implanter deux sites/programmes de formation professionnelle, ainsi que la Bourse à la relève agricole et d’attirer l’entreprise Fibres Serden, etc. […] Aujourd’hui plus que jamais, je demeure convaincu que la MRC d’Acton est la région rurale ayant le plus fort potentiel de développement socio-économique. »Mathieu Vigneault croit que son départ permettra aussi de renouveller les idées au sein du CLD, tout comme en 2005 lorsqu’il a relevé la garde. « Je ne suis pas surpris de sa décision, il était rendu à autre chose, il avait fait le tour de la région et il était en fin de contrat. Il a été un directeur très dynamique, efficace et agressif », a commenté le président du CLD, Jean-Marie Laplante.Tout comme M. Vigneault, le président estime que le changement n’est pas toujours une mauvaise chose et que le départ de l’actuel directeur apportera un vent de renouveau. « Nous en profiterons pour réévaluer les besoins de la région, nous prendrons le temps de le faire avec l’équipe en place et aussi avec le conseil d’administration. D’ailleurs, parmi les choses que je souhaite à l’avenir, c’est d’impliquer davantage le CA dans les décisions du CLD », a continué M. Laplante. En raison du décès tragique d’Aryane Lalumière, conseillère en développement au CLD, Mathieu Vigneault restera plus longtemps que prévu à son poste avant de quitter. Au moment de remettre sa démission, il devait finir le mois de février et quitter par la suite. Afin de soutenir les employés, l’actuel directeur poursuivra son mandat en mars à raison de deux jours par semaine.

image