30 octobre 2014
Élections fédérales de 2015
Vincelette passe du bleu au rouge
Par: Jean-Luc Lorry
Au premier plan, le candidat libéral aux prochaines élections fédérales René Vincelette en compagnie de Philippe Chassé, président de l’Association libérale fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Au premier plan, le candidat libéral aux prochaines élections fédérales René Vincelette en compagnie de Philippe Chassé, président de l’Association libérale fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le vice-président des ressources humaines du Groupe Lacasse de Saint-Pie, René Vincelette, a décidé de retourner dans l’arène politique enreprésentant le Parti libéral aux prochaines élections fédérales qui se tiendront en 2015.

Publicité
Activer le son

En 2008, M. Vincelette avait été candidat du Parti conservateur et s’était classé second avec un score de 21 % des voix derrière la bloquiste Ève-Mary Thaï Thi Lac qui avait obtenu 47 % des suffrages.

Lors de la présentation officielle de sa candidature qui a eu lieu dans un local du Centre BMO à Saint-Hyacinthe, René Vincelette a expliqué les motifs qui l’ont incité à changer de camp.

« J’ai plusieurs réponses à vous donner. Tout d’abord, je fais ce choix en fonction du chef qui est le point central d’un parti politique. Justin Trudeau incarne un nouveau dynamisme qui met ses idées de l’avant pour les mener à bon port », indique M. Vincelette, en entrevue au COURRIER.

« Deuxièmement, ce que j’offre à la population est la même chose que j’ai proposé en 2008 sous la bannière conservatrice. Mes valeurs demeurent la transparence et le respect des individus », poursuit-il.

René Vincelette est déçu par la façon de gouverner du premier ministre Stephen Harper. « Le scandale du Sénat, la tentative de réduire le pouvoir du directeur général des élections et le manque de liberté d’expression ont pesé dans la balance. Les valeurs conservatrices sont aujourd’hui éloignées des miennes. »

Selon Philippe Chassé, président de l’Association libérale fédérale locale, d’autres personnes ont exprimé de l’intérêt pour représenter la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot.

« Pour le moment, seul René a obtenu le feu vert du parti. Sa candidature démontre que les Canadiens sont désabusés par le Parti conservateur », mentionne M. Chassé.

René Vincelette s’implique bénévolement dans la communauté maskoutaine. Il siège comme président du conseil d’administration du Cégep de Saint-Hyacinthe et comme administrateur du CLD Les Maskoutains à titre de représentant du secteur industriel.

image