2 novembre 2017
Vincent Vallières au temps des vivants
Par: Olivier Dénommée
Le charismatique Vincent Vallières présentera vendredi ses nouvelles compositions et revisitera certaines des meilleures chansons de son répertoire. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le charismatique Vincent Vallières présentera vendredi ses nouvelles compositions et revisitera certaines des meilleures chansons de son répertoire. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Son 7e album en carrière, Le temps des vivants, lui a valu deux nominations au dernier gala de l’ADISQ, en plus de susciter une belle réaction autant critique que populaire : le succès se poursuit pour Vincent Vallières qui vient à Saint-Hyacinthe le 4 novembre pour faire découvrir son nouveau répertoire.

Publicité
Activer le son

C’est en formule quatuor, avec Andre Papanicolaou, Marc-André Larocque et Amélie Mandeville, que Vincent Vallières viendra défendre ses chansons à Saint-Hyacinthe. « J’aime beaucoup le nouveau disque, mais c’était difficile d’entrevoir comment les chansons allaient passer du disque à la scène. Ça a aussi été de l’essai-erreur pour voir les autres chansons que j’allais garder pour le spectacle », explique l’auteur-compositeur-interprète, précisant que le son de Le temps des vivantsétait « beaucoup moins produit que les deux albums précédents ». Cela se traduit par moins de couches d’instruments et une approche plus improvisée. On peut ainsi s’attendre à quelques relectures surprenantes des vieilles chansons de Vincent Vallières. « Certaines chansons sont un peu varlopées, mais on travaille surtout au niveau du beat et du groove. Mais parce que le public aime chanter les chansons avec moi, j’ai fait le choix de garder les mélodies vocales près des originales. » Redéfinition L’album de Vincent Vallières est paru dans un drôle de contexte, alors que son distributeur, DEP, avait déclaré faillite quatre jours avant sa sortie en magasin. « C’était un signe, une confirmation que le « modèle d’affaires » du disque comme œuvre d’art est à revoir », soutient-il. Il ne sait pas encore sous quel format son éventuel futur album sortira, mais sait que des changements en profondeur sont à prévoir, autant du côté de l’industrie que des règles de subventions, encore trop rigides. « Il y a beaucoup de questions qui se posent, et c’est un beau moment pour changer les choses », croit-il, optimiste. Vincent Vallières convie la population maskoutaine qui s’adresse autant à ses fans inconditionnels qu’à ceux qui ne le connaissent que peu pour une belle soirée de rock grand public, ce samedi 4 novembre, dans la Salle Desjardins du Centre des arts Juliette-Lassonde, dès 20 h.

image