28 décembre 2017
Par un froid intense mercredi
Violent incendie à Saint-Hyacinthe
Par: Martin Bourassa
Vers 16 h, il ne restait plus que des ruines calcinées et fumantes de la résidence de l’avenue de la Promenade détruite par un incendie le 27 décembre. Photo Dominique St-Pierre

Vers 16 h, il ne restait plus que des ruines calcinées et fumantes de la résidence de l’avenue de la Promenade détruite par un incendie le 27 décembre. Photo Dominique St-Pierre

Un violent incendie a détruit une résidence de l’avenue de la Promenade à Saint-Hyacinthe mercredi. Les pompiers du Service des incendies de la Ville de Saint-Hyacinthe ont eu fort à faire pour venir à bout du brasier.

C’est vers 14 h 30, en milieu de journée, qu’ils ont été appelés à intervenir pour un début d’incendie au 505, de la Promenade, dans le secteur Douville. À leur arrivée, la fumée dense était bien visible et les flammes ravageaient déjà la structure de deux étages.

Par un froid intense, les pompiers maskoutains ont dû batailler d’arrache-pied pendant plus d’une heure avant de parvenir à maîtriser l’incendie.

Une quatrième alarme a même été donnée sur le coup de 15 h 20.

En raison des conditions difficiles et afin d’éviter le gel de leurs équipements, une quarantaine de pompiers ont dû se relayer au cours de l’intervention qui a nécessité une mobilisation générale à la caserne vers 16 h, question de reposer les effectifs. La température ressentie mercredi après-midi à Saint-Hyacinthe était de -27 degrés celsius.

Malgré tous leurs efforts afin d’éviter toute propagation, un véhicule garé dans la cour de la résidence concernée a également été détruit. Aucune ambulance n’a dû être dépêchée sur les lieux.

L’affluence de curieux dans le secteur a toutefois nécessité la fermeture de la rue à ses deux extrémités.

On ignorait, au moment de mettre sous presse, la cause de cet incendie majeur tout comme l’ampleur des dommages qui s’annonce somme toute considérable.
La valeur de la propriété s’élève à 376 600 $, selon le rôle d’évaluation de la Ville de Saint-Hyacinthe.

Les propriétaires des lieux étaient absents au moment du sinistre.

image