20 novembre 2014
Virage identitaire au CIAQ
Par: Jean-Luc Lorry
Léonard Chabot, président du conseil d’administration du CIAQ.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

Léonard Chabot, président du conseil d’administration du CIAQ. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Fondé en 1948, le Centre d’insémination artificielle du Québec (CIAQ) dont le siège social est situé à Saint-Hyacinthe et ses principales installations à Sainte-Madeleine, modernise son image de marque et par la même occasion, agrémente ses services aux éleveurs.

Publicité
Activer le son

Pendant 25 ans, le logo du CIAQ représentait une tête de taureau à l’allure imposante.

Le mandat du centre est de commercialiser les semences des meilleurs taureaux à l’échelle planétaire via l’Alliance Semex, sa division internationale dont le CIAQ est actionnaire à hauteur de 45 %.

Aujourd’hui, l’entreprise souhaite davantage épauler les éleveurs en offrant gratuitement un service de conseils en génétique et en reproduction.

« Notre ancienne image du taureau ne correspondait plus aux attentes des producteurs », a expliqué le directeur général du CIAQ, Mario Hébert, lors du dévoilement de la nouvelle image de marque.

Le CIAQ est la propriété des producteurs de lait du Québec, du Conseil québécois des races laitières et du Conseil provincial des cercles d’amélioration du bétail.

Le site du CIAQ situé sur la rue Sicotte regroupe les services administratifs et informatiques tandis que celui de Sainte-Madeleine qui appartient à L’Alliance Semex rassemble les étables, des laboratoires et assure la commercialisation des semences.

Pour opérer les deux endroits, le CIAQ emploie environ 320 employés dont une quarantaine ont été transférés du siège social au site de Sainte-Madeleine.

« Le coeur du CIAQ est maintenant à Sainte-Madeleine. Nous pensons fermer les étables que nous avons sur la rue Sicotte et transférer les taureaux à Sainte-Madeleine », a indiqué en entrevue au COURRIER, Léonard Chabot, président du conseil d’administration du CIAQ.

Actuellement, 67 taureaux sont hébergés dans les étables à Saint-Hyacinthe et 532 dans celles de Sainte-Madeleine.

M. Chabot nous a confirmé que le siège social du CIAQ est toujours en vente. Autant le Cégep de Saint-Hyacinthe que la Faculté de médecine vétérinaire ont manifesté de l’intérêt à se porter acquéreur de la propriété de la rue Sicotte.

L’Alliance Semex exporte des semences dans 80 pays et réalise un chiffre d’affaires de 100 M$.

image