18 février 2016
Virage technologique majeur pour nos paramédics
Par: Maxime Prévost Durand
Stéphan Scalabrini, directeur des opérations chez Dessercom, estime que Prehos permettra de sauver environ 15 minutes par appel. Photo Martin Grenier

Stéphan Scalabrini, directeur des opérations chez Dessercom, estime que Prehos permettra de sauver environ 15 minutes par appel. Photo Martin Grenier

Voici à quoi ressemblera la nouvelle solution mobile Prehos.

Voici à quoi ressemblera la nouvelle solution mobile Prehos.

Fini les formulaires d’intervention en papier chez Dessercom. L’entreprise ambulancière québécoise, qui couvre le territoire maskoutain, ­effectue un ­virage technologique majeur ce mois-ci en introduisant ­Prehos, une solution mobile, dans le but d’améliorer ses ­interventions et minimiser le travail relié à la production de formulaires.

Publicité
Activer le son

Chaque paramédic aura un iPhone avec lui pour y entrer les données qu’il devait inscrire manuellement sur les ­formulaires jusqu’à tout récemment. Ces données seront compilées automatiquement de façon informatique, ce qui devrait faciliter le travail des ­intervenants.

Cette nouvelle technologie sera mise en place dans les vingt points de services de Dessercom dans la province, dont à Saint-Hyacinthe. « C’est un gain majeur, autant pour le patient, que pour l’hôpital, qui recevra des données auxquelles elle n’a jamais eu accès ­auparavant, que du côté de l’administration », s’est réjoui Stéphan Scalabrini, ­directeur des opérations – secteur Ouest chez Dessercom.

L’entreprise prévoit installer dans les urgences des centres hospitaliers des écrans liés aux iPhone des ­paramédics, qui permettra d’indiquer dans combien de temps l’ambulance ­arrivera – grâce au système GPS d’un iPad intégré dans chaque véhicule -, la nature exacte des blessures du patient et les ­manoeuvres qui ont été pratiquées par les paramédics.

« On prévoit sauver environ 15 minutes par appel avec Prehos, ce qui nous ­permettra d’avoir accès plus rapidement à nos véhicules », poursuit M. Scalabrini.

À l’intérieur de l’application mobile, un aide-mémoire a été intégré pour ­accompagner les paramédics lors de leurs interventions afin de diminuer le risque d’erreurs.

Chaque intervention sera également enregistrée en version audio. « Ça assure que ce qui est fait est bien fait et en cas de plaintes, on pourra s’y référer », indique le directeur des opérations.

Prehos, une solution mobile pensée par Dessercom et conçue par Nebbio, avait retenu l’attention en novembre ­dernier lors du Web Summit, un colloque international sur les nouvelles technologies, en accédant au top 20 des meilleures présentations parmi plus de 1 900 candidatures ­retenues.

Le système a fait son apparition dans les sept véhicules d’urgence de la région maskoutaine. Saint-­Hyacinthe figure parmi les premières villes à mettre en place Prehos, qui devrait être disponible dans chacun des vingt points de services de Dessercom d’ici l’automne.

image