10 mai 2012
Vive déception pour Maude Bergeron
Par: Maxime Desroches
Maude Bergeron s'avoue déçue de la tournure des événements, mais demeure optimiste quant à la suite de sa carrière amateur.

Maude Bergeron s'avoue déçue de la tournure des événements, mais demeure optimiste quant à la suite de sa carrière amateur.

En disputant la finale du Championnat de boxe « Continental Élite » à Cornwall, au mois d’avril, l’athlète du Club de boxe de Saint-Hyacinthe Maude Bergeron avait atteint l’un de ses objectifs en se qualifiant pour les championnats mondiaux de boxe amateur féminine.

Lundi, elle aurait normalement dû s’envoler pour Qinhuangdao, en Chine, en compagnie des autres pugilistes de l’équipe canadienne. Ce départ pour l’Asie aurait aussi dû être précédé d’un camp préparatoire d’une semaine, à Vancouver, pour la boxeuse de Saint-Hilaire, membre de l’équipe nationale depuis le mois de mars.

Un conflit avec son employeur, Postes Canada, a toutefois brouillé les cartes, de sorte que la boxeuse de 24 ans a dû se résigner à rater ce qui aurait sans doute été sa plus belle expérience en huit ans de boxe amateur.« Je ne cacherai pas que je suis très déçue de ne pas y être allée. Je m’étais récemment trouvée un commanditaire (l’entreprise OS4 Techno) qui m’aide financièrement. De plus, j’étais déterminée à améliorer mon classement mondial en accumulant des points en Chine », raconte celle qui occupe présentement le 10 e rang au monde dans sa catégorie de poids, soit celle des 81 kg, selon l’Association internationale de boxe amateur (AIBA).La protégée de l’entraîneur maskoutain Marc Seyer se console en se disant qu’elle a toujours sa place avec l’équipe nationale féminine, et qu’elle pourra disputer plus tard cette année une compétition en Hongrie.« Je prévois m’accorder une pause d’une semaine pour faire le vide. Je ne vais pas laisser toute cette histoire me décourager, surtout que je ne peux rien y changer maintenant que c’est fait », conclut-elle.

image