15 mars 2012
Vive Diane Lavoie
Par: Martin Bourassa

Pour être bien honnête, il y a une semaine à peine j’aurais été bien embêté de vous donner par coeur le nom de la mairesse de Beloeil.

publicité

Pour être bien honnête, il y a une semaine à peine j’aurais été bien embêté de vous donner par coeur le nom de la mairesse de Beloeil.

Disons qu’elle frappe moins l’imaginaire que le maire de Québec.Mais depuis une semaine, Diane Lavoie, c’est son nom, est mon idole.La dame n’a pas hésité à se porter à la défense de ses citoyens et à se dresser devant le Centre de santé et des services sociaux Richelieu-Yamaska et son projet d’instaurer des stationnements payants à la grandeur de ses établissements.À Saint-Hyacinthe, ce projet est passé pratiquement sous le radar. Il faut dire que les Maskoutains, contrairement aux gens de Beloeil, ont l’habitude de payer. Ils paient pour se garer à l’hôpital et au CLSC. Ce n’est pas le cas au CLSC des Patriotes à Beloeil.Et malgré les intentions du CSSS, cela ne changera pas de sitôt. Beloeil s’est rangée du côté des opposants et a amendé son règlement d’urbanisme de façon à imposer la gratuité dans tous les stationnements publics ou commerciaux de son territoire. Aussi simple que ça et parfaitement légal, selon nos informations.J’ai bien hâte de voir la réaction du CSSS, lui qui se targue de vouloir assurer le principe d’équité dans la mise en place de sa politique tarifaire. Peut-on obliger les Maskoutains à payer pour un service et l’offrir gratuitement partout ailleurs?Je m’explique encore mal le peu de réactions des Maskoutains face à la forte possibilité que le stationnement de l’Hôtel-Dieu devienne payant. À mon avis, on ne fera que créer un problème là où il n’y en a pas. Un problème ou deux. Imaginez un peu la gestion qu’exigera la mise en place de système à paiement variable. On veut faire payer les visiteurs, mais pas le proche aidant, ni les bénévoles. On veut aussi offrir des réductions aux employés et aux médecins qui se promènent d’un établissement à l’autre. Je sens poindre un marché noir de la vignette. Et ceux qui pensent que le maire Bernier pourrait s’inspirer de la mairesse Lavoie pour court-circuiter ce projet font fausse route. Il n’a pas le cran et il n’est pas placé pour donner des leçons. La Ville pourrait bien mal défendre au CSSS de faire la même chose qu’elle au centre-ville.Il y a des parcomètres à Saint-Hyacinthe… pas à Beloeil!

M.B.

image