20 juin 2019
Vivianne Ouellet, de PHD en spectacle aux Francos
Par: Maxime Prévost Durand

Vivianne Ouellet avait séduit le jury de PHD en spectacle cet hiver, avant de recevoir quelques semaines plus tard le prix « Coup de cœur » lors de la finale régionale de Secondaire en spectacle. Photothèque | Le Courrier ©

Ce n’est qu’au début du secondaire que Vivianne a commencé à chanter et à jouer du piano. Photo gracieuseté

L’an dernier, Vivianne Ouellet chantait « Je suis un fou » d’Émile Bilodeau lors de PHD en spectacle. Samedi prochain, c’est avec ce même chanteur que l’adolescente de Saint-Liboire se produira sur la grande scène des Francos de Montréal, dans un spectacle spécial intitulé Secondaire et Cégeps en spectacle avec Vincent Vallières, mettant également en vedette Patrice Michaud, Les Sœurs Boulay et Ingrid St-Pierre.

Publicité
Activer le son

Cette invitation sur ce spectacle d’envergure est survenue à la suite du prix « Coup de cœur » que Vivianne a remporté à la finale régionale de Secondaire en spectacle, tenue un peu plus tôt cette année. Quelques semaines auparavant, elle avait raflé la 1re place dans la catégorie « Interprétation » à PHD en spectacle grâce à sa reprise de « Paradis City », de Jean Leloup. Tout cela lui a également permis de participer au Rendez-vous panquébécois de Secondaire en spectacle à la fin mai.

« C’est fou, il arrivait une chose et ça en amenait une autre, mentionne avec un large sourire l’étudiante de secondaire 4, lors d’une rencontre avec LE COURRIER. Je suis tellement reconnaissante. »

Le point culminant, ce sera samedi, lorsqu’elle foulera les planches de la scène Loto-Québec des Francos avec Émile Bilodeau, son artiste québécois chouchou. « C’est sûr que je vais amener mon CD pour avoir son autographe », lance-t-elle en riant.

Ensemble, ils interpréteront la nouvelle chanson de celui qui a été sacré Révélation de l’année à l’ADISQ en 2017. Intitulé « Candy », ce morceau est un duo qu’il fait avec Caroline Savoie sur la version studio.

Un an plus tôt, c’est justement une pièce d’Émile Bilodeau qu’elle avait choisi d’interpréter à PHD en spectacle. Son numéro lui avait alors valu la 2e place du concours-école.

« Une opportunité de jouer avec des gens incroyables »

Animée par une passion pour la musique depuis qu’elle est toute jeune, Vivianne a retenté le coup cet hiver et, cette fois, c’est elle qui a remporté les grands honneurs afin de représenter la polyvalente à la finale régionale. Grâce au prix « Coup de cœur » qu’elle a récolté à cette autre étape, une vidéo de sa performance a été soumise à Vincent Vallières et son équipe, qui préparaient ce spectacle aux Francos. Elle sera parmi les six étudiants à avoir été sélectionnés pour l’occasion.

Même si le rendez-vous est grand, tout est en place pour que Vivianne puisse vivre le moment pleinement.

« Ils sont vraiment gentils, ils veulent que je me sente à ma place. Toutes les personnes de l’équipe sont très généreuses, a-t-elle commenté, un peu plus d’une semaine avant le grand jour. Ça nous donne une grande visibilité et une opportunité de jouer avec des gens incroyables. »

Son parcours

Depuis qu’elle est toute jeune, Vivianne a la musique dans le sang. Vers l’âge de 4 ans, elle a commencé à jouer du violon et à suivre des cours. Pourtant, personne d’autre dans sa famille ne joue d’instrument. « Mais je voulais jouer du violon », se souvient-elle, racontant même qu’elle dormait avec son instrument pendant un temps.

Ce n’est toutefois qu’au début du secondaire qu’elle s’est mise à chanter. Elle venait de commencer à jouer de la guitare et du piano avec l’école de musique Avant-Scène. À force de pratiquer, elle s’est amusée à réinterpréter des chansons en version piano-voix, leur donnant une couleur qui lui est propre.

Déjà en secondaire 2, elle s’inscrivait une première fois à PHD en spectacle. « Je n’ai rien gagné cette année-là. Ce n’était pas super [comme performance] je dois avouer », dit-elle avec humour et humilité.

Cela ne l’a pas empêchée de répéter l’expérience lors des deux années suivantes. Chaque fois, elle a constaté une amélioration.

« Ce dont je suis surtout fière, c’est mon évolution. Je remarque que j’ai fait du progrès, même si c’est sûr que je vais me réécouter dans 3-4 ans et me dire “ah oui, c’est comme ça que je sonnais?!” (rires). »

En plus du spectacle aux Francos auquel elle s’apprête à participer, Vivianne montrera l’étendue de son talent à la télévision prochainement puisqu’elle a été invitée à l’émission Le p’tit cabaret, présentée sur TV5 et animée par Mario Tessier. La date de diffusion n’était pas encore connue au moment de l’entrevue.

image