24 mai 2012
Dernier tour de piste pour Léo Bureau-Blouin
« Vous avez changé le Québec à tout jamais »
Par: Le Courrier
Léo Bureau-Blouin cèdera son siège de président le 1 er juin, au terme du mandat maximum de deux ans prévu par la Fédération.

Léo Bureau-Blouin cèdera son siège de président le 1 er juin, au terme du mandat maximum de deux ans prévu par la Fédération.

Il s’était déjà présenté à plusieurs assemblées générales des étudiants au Cégep de Saint-Hyacinthe. Toujours accueilli sous un tonnerre d’applaudissements, il se faisait patient et tentait, non parfois sans mal, de répondre à chacune des questions et des inquiétudes. Mardi, Léo Bureau-Blouin faisait un dernier tour de piste à titre de président de la Fédération étudiante collégiale du Québec dans son alma mater, là où il s’est engagé pour la première fois dans le mouvement étudiant.

Léo Bureau-Blouin cèdera son siège de président le 1 er juin, au terme du mandat maximum de deux ans prévu par la Fédération.

Après avoir fait le bilan des derniers mois devant les étudiants du collège maskoutain qui s’étaient déplacés pour l’assemblée, il les a remerciés et félicités de leur mobilisation exceptionnelle.Même si le mouvement n’est pas rendu au point espéré à ce moment-ci – soit une entente négociée avec le gouvernement – les étudiants ont toutes les raisons du monde de garder la tête haute, a-t-il dit. « Jamais une génération ne s’est tenue debout comme nous devant un gouvernement majoritaire. Aujourd’hui, peu importe le résultat, vous pouvez être fiers d’avoir réalisé un exercice démocratique qui marquera l’histoire », a-t-il affirmé, encourageant les étudiants à poursuivre leur engagement en allant voter aux prochaines élections quelque soit leur couleur politique.« Ce n’est plus seulement une question de 1 625 $ : c’est une démonstration de solidarité. C’est un mouvement collectif qui peut changer les choses. »Puis, il a fait rire la foule en ajoutant : « Même si la question qui nous mobilise n’est pas réglée, on peut déjà imaginer qu’aucun gouvernement ne voudra toucher aux frais de scolarité pour plusieurs années à venir. Si un ministre devait soulever la question autour de la table, les autres lui diraient « Pas question, ils sont fous ces étudiants! » ».L’assemblée a par la suite adopté une mention de félicitations pour reconnaître le travail du président de la FECQ au cours des derniers mois. « Merci de nous avoir si bien représentés, avec des paroles bien choisies et modérées et en tenant compte de nos opinions », a ajouté une étudiante, déclenchant une longue ovation debout, qui a semblé réunir pour une rare fois les carrés de toutes les couleurs. Le président de la FECQ a mis quelques secondes à se ressaisir avant de saluer une dernière fois les étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe.« Ce fut un honneur de me battre à vos côtés. Vous avez fait d’énormes sacrifices. Vous avez eu du courage. Vous avez changé le Québec à tout jamais. »

image