4 février 2016
Vraiment ÉNORME
Par: Martin Bourassa
Publicité
Activer le son

Nous écrivions pas plus tard que la semaine dernière que la Ville de Saint-Hyacinthe avait déjà été choyée en ­matière de subventions dans le dossier de la biométhanisation et qu’il en faudrait d’autres avant d’arriver à faire fonctionner notre usine de façon optimale. Nous avons été lus et entendus!

Dimanche, une seconde manne d’argent public lui est tombée sur la tête quand ­Québec a annoncé qu’elle était prête à ­allonger un autre 22,1 M$ aux 31,5 M$ déjà engagés par les gouvernements provincial et fédéral. On parle maintenant de subventions totalisant près de 53,5 M$ sur un projet qui a été revu à 85,2 M$, dont une part d’environ 31,7 M$ devra être supportée par la Ville de Saint-Hyacinthe. C’est de l’argent en ta… À ce prix-là, des usines comme la nôtre, vous n’en verrez plus beaucoup. Dans la foulée, on comprend que ce projet déjà ambitieux est devenu ÉNORME dans la mesure où la capacité de traitement sera plus que deux fois plus grande que ce qui avait été initialement prévu. Celle-ci est passée de 86 740 tonnes de matières organiques à 192 850 tonnes. C’est des tonnes en ta… Déjà que certains spécialistes se demandaient où nous irions chercher nos 86 740 premières tonnes, ­imaginez maintenant la commande pour dénicher 192 850 tonnes. Il faudra en faire venir d’un peu partout des déchets et en ­signer pas mal d’ententes comme avec ­Liberté, qui nous enverra 6500 tonnes de ­résidus de yogourt à traiter. En fin de compte, on comprendra que notre production de gaz naturel devrait aussi augmenter de façon substantielle. C’est la bonne nouvelle, car considérant l’investissement municipal de 31,7��M$ que doit supporter la Ville, la période d’amortissement sera plus longue. Espérons que l’entente de 20 ans conclue avec Gaz ­Métro pour l’achat de nos surplus, estimés à 13 M de mètres cubes de gaz naturel renouvelable par année, sera très payante.

Cela dit, la grande question que l’on peut se poser est la suivante : puisque Québec et ­Ottawa vont investir 53,5 M$ dans nos ­déchets, ont-ils encore de l’argent quelque part pour notre centre de congrès et notre boulevard Casavant? Où vont-ils plutôt nous répondre que notre tour est passé et de prendre notre gaz égal?

Autre question pertinente : si tel est le cas, a-t-on bien fait de mettre tous nos oeufs dans le panier de la biométhanisation? On jase bien entendu…

image