8 novembre 2012
Zachary Richard : le chant du migrateur
Par: Le Courrier

De passage au Québec dans le cadre du lancement de son nouvel album intitulé Le Fou, Zachary Richard effectue une tournée tout le long du mois de novembre après quoi il s’envolera vers sa Louisiane natale. Il sera en prestation à Saint-Hyacinthe afin de présenter son 20e album en carrière, le vendredi 16 novembre au Centre des arts Juliette-Lassonde, dès 20 h.

1048ar3s-zachary_richard

Avec ce nouvel opus lancé en octobre, l’auteur-compositeur-interprète québéco-louisianais effectue un retour aux sources. Imprégné d’un rythme et d’un son inspirés par la Louisiane, Le Fou présente des sonorités essentiellement roots. Simple dans son ensemble, c’est un album riche en sentiments et en émotions que livre le poète pour son retour francophone en chanson.

« C’est un album dont je suis très fier, confie Zachary Richard en prenant soin de souligner la qualité du travail de ses musiciens. Quand on le regarde dans sa vision d’ensemble, on constate une unité très évidente dans les chansons. »Et il ne manque pas d’inspiration après 40 ans de carrière. Décrivant la création comme une « soupape pour les émotions », l’artiste s’est inspiré de thèmes pour lesquels on reconnaît bien son oeuvre, tels que la résistance avec la pièce Laisse le vent souffler, la séparation avec La chanson des migrateurs ou la crise identitaire avec la chanson Orignal ou Caribou. Mais c’est surtout la marée noire de 2010, qui a menacé les côtes de la Louisiane, qui a fortement inspiré le chanteur. Plus précisément, le fou de Bassan, oiseau auquel il a dédié la pièce-titre de son nouvel album. Parce qu’en plus d’être victime de cette catastrophe écologique, il s’agit du premier oiseau à avoir été nettoyé lors de l’opération de sauvetage. Mais l’auteur-compositeur-interprète a davantage en commun avec cet oiseau. « Le titre Le Fou, ne fait pas référence à moi, dit-il d’une voix très posée, mais au fou de Bassan qui est un symbole pour moi. Parce que c’est un oiseau migrateur qui, comme moi, voyage d’un endroit à l’autre. Il quitte le Québec à l’automne pour passer l’hiver dans le sud, dans le golfe du Mexique », explique-t-il.De retour dans son pays d’adoption pour une courte durée, s’est avec émotion que Zachary Richard remonte sur les scènes québécoises. Accompagné de trois musiciens, dont le batteur Justin Allard et les guitaristes Sylvain Quesnel et Éric Sauvial, il présentera les pièces tirées de son nouvel album Le Fou et revisitera quelques succès incontournables issus de ces albums antérieurs.

image