13 octobre 2016
Cité de la biotechnologie
Zénith Lab débutera ses opérations cet automne
Par: Jean-Luc Lorry
Implantée dans la Cité de la biotechnologie, l’entreprise Zénith Lab sera opérationnelle cet automne. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Implantée dans la Cité de la biotechnologie, l’entreprise Zénith Lab sera opérationnelle cet automne. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Initialement prévues pour être lancées en octobre 2014, les opérations de Zénith Lab, une entreprise installée dans un bâtiment flambant neuf situé dans la Cité de la biotechnologie, débuteront cet automne.

publicité

Selon la direction, le retard majeur sur l’échéancier de départ est dû aux problèmes rencontrés en cours de chantier avec les fournisseurs de cloisons spécialisées.

« Nous prévoyons débuter les opérations en octobre ou novembre », indique en entrevue au COURRIER, Michel Harpin, vice-président du développement des affaires chez Zénith Lab.

Cette nouvelle usine présentée comme ultramoderne se spécialisera dans le développement et la fabrication de produits pharmaceutiques et de santé naturels sous forme de comprimés, capsules, crèmes et liquides.

Ce n’est que l’été prochain que débutera la fabrication de produits pharmaceutiques. « Nous devons attendre la certification de Santé Canada », justifie M. Harpin.

Création d’emplois

L’implantation de Zenith Lab dans la Cité de la biotechnologie devrait permettre la création de nombreux emplois. « Au début des opérations, nous serons 25 employés et à terme une cinquantaine », prévoit Michel Harpin.

Fondée en 2012, l’entreprise loge dans un bâtiment industriel d’une superficie de plus de 35 000 pieds carrés. Cet édifice appartient à la Cité de la biotechnologie dont les actifs sont aujourd’hui regroupés au sein de Saint-Hyacinthe Technopole, une corporation privée vouée au développement économique de la Ville. 

En mars 2014, la Cité de la biotechnologie avait indiqué par voie de communiqué investir 4,7 M$ pour permettre l’implantation de cette nouvelle entreprise dans le parc technologique. Ce financement bancaire était conditionnel à un cautionnement municipal de 4 M$ consenti à l’unanimité par les membres du conseil. 

Selon nos informations, le contrat de construction représenterait aujourd’hui un montant de près de 6 M$.

Subvention d’Ottawa

En vue de financer l’acquisition et l’installation d’équipements évalués entre 3 et 4 M$, l’entreprise a obtenu l’an passé une aide financière remboursable d’Ottawa de 700 000 $.

Ce coup de pouce financier annoncé en mars 2015 a été accordé dans le cadre du Programme de développement économique du Québec de Développement économique Canada. 

Même si ses opérations n’ont pas encore débuté, Zénith Lab a fait l’acquisition en 2014 des Laboratoires du Saint-Laurent, une entreprise spécialisée dans la fabrication de produits naturels à La Pocatière.

Présentés comme une filiale à 100 % de Zénith Lab, les Laboratoires du Saint-Laurent étaient la propriété de Roger St-Laurent, fondateur des deux entreprises – Zénith Lab et Laboratoires du Saint-Laurent – qui n’a pu concrétiser son projet de développement à Saint-Hyacinthe. Il est décédé en juillet 2013.

L’entreprise de La Pocatière a été reprise depuis par François Roberge, président-directeur général de Zénith Lab, qui prévoyait alors transférer les activités des Laboratoires du Saint-Laurent dans les murs de sa future usine maskoutaine. Finalement, l’équipe en place a réussi à convaincre le nouveau propriétaire de poursuivre les opérations à La Pocatière.

« Nous étions convaincus du potentiel de l’entreprise. Des organismes régionaux nous ont soutenus dans les investissements qui ont permis de renouveler notre parc d’équipement et de réaliser des réaménagements dans l’usine qui ont optimisé nos performances », a déclaré Jacques-André St-Pierre, directeur des opérations et de R&D aux Laboratoires du Saint-Laurent, en mai dernier à l’hebdomadaire Le Placoteux. Les Laboratoires du Saint-Laurent comptent aujourd’hui 18 employés.

image